Football :

Pays-Bas: l'Ajax reconnait sa responsabilité et présente ses excuses à la famille de Nouri


Publié / Actualisé
L'Ajax a accepté lundi d'assumer l'entière responsabilité concernant le sort de son milieu de terrain, Abdelhak Nouri, victime en juillet de lésions cérébrales après un malaise cardiaque lors d'un match amical. "A la suite de nouvelles informations, nous sommes arrivés à une nouvelle conclusion, qui est que le traitement reçu par Abdelhak en Autriche n'était pas approprié", a déclaré le directeur exécutif de l'Ajax, Edwin van der Sar.
L'Ajax a accepté lundi d'assumer l'entière responsabilité concernant le sort de son milieu de terrain, Abdelhak Nouri, victime en juillet de lésions cérébrales après un malaise cardiaque lors d'un match amical. "A la suite de nouvelles informations, nous sommes arrivés à une nouvelle conclusion, qui est que le traitement reçu par Abdelhak en Autriche n'était pas approprié", a déclaré le directeur exécutif de l'Ajax, Edwin van der Sar.

"Nous endossons la responsabilité des conséquences résultant de ce qui est arrivé", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, marquée par une forte émotion au moment où il présenté ses plus profondes excuses à la famille du joueur de 21 ans. Le milieu de terrain, surnommé "Appie", s'était soudainement écroulé pendant un match de préparation entre l'Ajax Amsterdam et le Werder Brême, en Autriche.

Grand espoir amstellodamois entré au club à l'âge de 7 ans, il présente des lésions cérébrales graves et permanentes. Van der Sar a notamment expliqué que le club pensait jusqu'à récemment que Nouri avait reçu le meilleur traitement possible sur le terrain, mais avait changé d'avis à l'issue d'une nouvelle expertise, demandée après que la famille du joueur a décidé de poursuivre l'Ajax, réclamant un dédommagement afin de payer les soins à vie du jeune homme.

Les nouveaux cardiologues mandatés pour cette expertise ont notamment conclu qu'une attention insuffisante avait été porté au rythme cardiaque du joueur, alors que les médecins se concentraient davantage sur le fait de dégager ses voies respiratoires. Ils ont également estimé que "le défibrillateur aurait dû être utilisé plus tôt afin d'avoir une meilleur image de la situation".

Ces nouvelles conclusions ont constitué "un choc immense" pour l'Ajax, qui entend maintenant assumer sa responsabilité envers le jeune homme "en tant qu'être humain, collègues et amis d'Appie". Le club compte également lancer une opération pour apprendre aux personnels et aux médecins des clubs, notamment amateurs, comment réagir lorsqu'un joueur perd connaissance sur le terrain. "Nous sentons que nous avons ce devoir envers Abdelhak, sa famille, notre équipe, et au-delà, envers les footballeurs néerlandais", a expliqué Van der Sar.

- © 2018 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !