Mondial-2018 :

L'Ukraine veut offrir un travail à Vukojevic, renvoyé du staff croate


Publié / Actualisé
La Fédération ukrainienne de football (FFU) a proposé un travail et une compensation financière à Ognjen Vukojevic, renvoyé de l'encadrement de la sélection croate pour sa vidéo dédiant à l'Ukraine la victoire contre la Russie en quarts de finale du Mondial-2018.
La Fédération ukrainienne de football (FFU) a proposé un travail et une compensation financière à Ognjen Vukojevic, renvoyé de l'encadrement de la sélection croate pour sa vidéo dédiant à l'Ukraine la victoire contre la Russie en quarts de finale du Mondial-2018.

"Nous avons décidé de compenser sur nos propres fonds l'amende qu'il aura à payer", a déclaré sur Facebook le patron du football ukrainien, Andriï Pavelko, ajoutant que la FFU est "prête à étudier les options pour une coopération avec un tel spécialiste de haut niveau".

Andriï Pavelko a accompagné son message d'une photo sur laquelle il pose avec le célèbre maillot à damier de la Croatie.
Ex-international croate, Ognjen Vukojevic a été renvoyé lundi de l'encadrement de la sélection nationale pour avoir publié une vidéo dans laquelle le défenseur Domagoj Vida, après la qualification de son pays, crie "Gloire à l'Ukraine!". Vukojevic ajoute: "Cette victoire est pour le Dynamo (Kiev) et pour l'Ukraine! En avant la Croatie!".Les deux hommes ont évolué pour le club ukrainien du Dynamo Kiev et Vukojevic avait intégré le staff croate comme analyste vidéo.

La Fifa a décidé d'émettre un simple avertissement à Vida mais a infligé une amende de 12.800 euros et un avertissement à Ognjen Vukojevic. La Fédération croate a présenté ses excuses à l'opinion publique russe pour "l'acte d'un membre de la délégation croate".
"Nous estimons sans fondement, incompréhensibles et je dirais même non professionnels les actes des fonctionnaires de la Fifa dans ce cas", a commenté à l'AFP Olexiï Makeïev, un haut responsable du ministère ukrainien des Affaires étrangères. Selon lui, "la Fifa a offensé par ses actions des millions de supporters ukrainiens, croates et d'autres pays".

- Deuxième vidéo -

Plus tard, une autre vidéo a été publié dans laquelle Domagoj Vida apparait une bière à la main et répète "Gloire à l'Ukraine!", puis semble déclarer en russe "Belgrade brûle", mais la date à laquelle cette vidéo a été tournée n'était pas claire. Selon plusieurs médias, Belgrade ferait référence à un restaurant de Kiev où le joueur avait ses habitudes."La Fifa étudie cette question. Nous n'avons pas plus de commentaire à ce stade", a indiqué un porte-parole de l'organisation à l'AFP."Gloire à l'Ukraine!" est un slogan du soulèvement pro-européen ayant conduit à la destitution du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en 2014, puis à une grave crise dans les relations entre l'Ukraine et la Russie.

Ce soulèvement avait été suivi par l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie et l'éclatement d'un conflit entre forces de Kiev et séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, qui a fait plus de 10.000 morts.

Dimanche, la Fédération ukrainienne de football a envoyé une lettre au patron de la Fifa Gianni Infantino disant que "Gloire à l'Ukraine!" "n'est pas un symbole discriminant ou d'extrême-droite"."Cela ne devrait pas être interprété comme un signe d'agression ou de provocation", a précisé la FFU.

Plus de 160.000 internautes, en majorité ukrainiens, ont par ailleurs posté des commentaires négatifs, souvent reprenant l'expression "Gloire à l'Ukraine!", ou mis de mauvaises notes sur la page Facebook de la Fifa, forçant l'organisation à fermer sa section "Avis".
Une quinzaine de personnes se sont réunies mardi devant l'ambassade de Croatie à Kiev, brandissant des drapeaux croate et ukrainien ou des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Bravo à Vukojevic et Vida", ont constaté des journalistes de l'AFP.
AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !