Courrier des lecteurs de Delphine Louise :

"Réunionnais, lève la tête !"


Publié / Actualisé
"Dégage, t'es pas chez toi !!!" En voilà un propos bien mal placé sortant de la bouche d'un représentant de la loi...elle est belle l'image de la France qui prône la liberté pour tous. Figurez-vous que c'est de là que commence mon incroyable aventure sur ma terre natale ; mon pays, ma fierté, ma nation : l'Ile de la Réunion.
"Dégage, t'es pas chez toi !!!" En voilà un propos bien mal placé sortant de la bouche d'un représentant de la loi...elle est belle l'image de la France qui prône la liberté pour tous. Figurez-vous que c'est de là que commence mon incroyable aventure sur ma terre natale ; mon pays, ma fierté, ma nation : l'Ile de la Réunion.

Une simple histoire d’enfants réunionnais qui subissent pour la première fois de leur jeune âge des propos que je qualifiais de litigieux jusqu’au moment où j’ai voulu m’entretenir avec les parents. La démarche partait d’une bonne foi afin de mettre fin à tout quiproquo ou mal entendu.

Quelle fut ma surprise lorsque j’ai été reçue chaudement et agressée verbalement par le mari fonctionnaire du ministère de l’Intérieur en me disant: "Dégagez! Vous n’êtes pas chez vous !!!"

Moi fille de Réunionnais, née à Paris et y ayant vécu 16 ans, quelle ne fut pas ma surprise ! En une seconde, j’ai fait un bon terrible en arrière en me rappelant les injures raciales du genre : "Rentre chez toi la Noiraude ! ou "Casse-toi salle bougnoule !" "Eh salut le gorille…"

Comprenez que je me suis retrouvée face à un dilemme. Si, en métropole je ne suis pas chez moi et que, de retour dans mon île, on me dise les mêmes mots... Bah c’est où chez moi ? Quelqu’un peut-il y répondre ? Peut-être vous les représentants de la loi ????

Si de tels propos sortent de la bouche de ces personnes, je suis en droit de me poser la question de leur réelle motivation pour venir exercer leur profession à La réunion ? Est-ce pour la prime ? Le soleil ?

Si je vous conte cette histoire, c’est pour que cela cesse, aujourd’hui, à  l’aube du 164ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage : il est intolérable que de tels dérapages continuent ! Le temps des colons est révolu mais malheureusement de nos jours les chaînes de nos ancêtres sont toujours à nos pieds de manière invisible.

Réunionnais, il faut que cela cesse ! Nos ancêtres se sont battus pour nous. A nous aujourd’hui de les honorer!

Je ne suis pas en train de vous inciter à les mettre dehors. Non au contraire : c’est à eux de s’intégrer et pas l’inverse. Ne tournez plus le dos à ce que vous êtes…Réunionnais lève la tête !!!

"Mon pays bato fou oussa ban la i rale a nou…"

Delphine Louise

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)