Courrier des lecteurs :

Réponse à Gérard Jeanneau : obsessions


Publié / Actualisé
Dans l'édition du Quotidien du 15 janvier, Gérard Jeanneau s'amuse à bon compte à propos du billet " Ce que nous dit la Sainte Famille " que nous avions adressé à la presse. Il s'agissait d'un bref commentaire d'une intervention du philosophe Michel Serres montrant que le récit chrétien invitait à penser la relation parentale comme accueil assumé de l'enfant plutôt que comme reproduction uniquement naturelle.
Dans l'édition du Quotidien du 15 janvier, Gérard Jeanneau s'amuse à bon compte à propos du billet " Ce que nous dit la Sainte Famille " que nous avions adressé à la presse. Il s'agissait d'un bref commentaire d'une intervention du philosophe Michel Serres montrant que le récit chrétien invitait à penser la relation parentale comme accueil assumé de l'enfant plutôt que comme reproduction uniquement naturelle.

Il se fait plaisir par son titre " Michel a sorti en vain ses serres " et dès les premières lignes en catégorisant " Brigitte Croisier et Reynolds Michel, deux bons apôtres du PCR ". Il voit rouge ce Monsieur et ça l’empêche de penser plus loin. Obsession qui resurgit à la fin où il attribue aux deux signataires " la filiation spirituelle " de " Bondié latèr ", terme appliqué jadis à Paul Vergès. Obsession quand il renvoie Michel Serres à la Franc-Maçonnerie. Il en tire comme conclusion que les uns et les autres ne peuvent être que des " sophistes ".

Autrement dit, au lieu d’argumenter sur le contenu du discours, il cherche à en dévaloriser les auteurs, en leur niant toute légitimité intellectuelle, en leur refusant la capacité à penser par eux-mêmes. Il le fait en les réduisant à une seule appartenance, réelle ou supposée.

Eh bien, même si Monsieur Jeanneau n’aime pas ça, nous lui offrons une petite touche supplémentaire de philosophie. " Le raciste vous traite comme si votre identité s’épuisait en l’une de vos appartenances ; pour lui, vous êtes noir ou mâle ou catholique ou roux (…). Il vous cloue dans une case comme un entomologiste pique d’une aiguille tel insecte dans sa collection. "…Michel Serres (L’incandescent, Editions Le Pommier, Livre de poche, 2003, p. 153)

Nous n’adopterons pas la même attitude en renvoyant Monsieur Jeanneau à ses propres convictions politiques, affichées clairement par ailleurs. Nous dirons simplement : " boug la i fé dantèl ! ".

 

Brigitte Croisier, Reynolds Michel

   

3 Commentaire(s)

Gérard Jeanneau, Posté
Voir aussi l'article de Bertrand Vergely, philosophe et théologien :

http://halleyjc.blog.lemonde.fr/2013/01/14/le-mariage-gay-ou-la-dictature-de-la-confusion-bertrand-vergely-philosophe-et-theologien-francais/
Armand GUNET, Posté
En plein dans le mille de deux tourtereaux philosophiques
Gérard Jeanneau a touché Brigitte Croisier et l'ex-père Michel Reynolds en plein dans le mille.
Nos deux philosophes en herbe n'avaient rien trouvé de mieux que de ressortir les inepties " philosophiques " d'un certain Michel Serres.
Gérard Jeanneau avait bel et bien joint un lien pour que les lecteurs puissent juger en toute connaissance de cause du creux théologique de cet essai non transformé de M. Serres
Malheureusement, un seul media l'a joint à son courrier de lecteur.
On peut lire ce précieux document dans Contre-Débat, sous la signature de Louis-Marie Lamotte et Dupleix.
Si de jeunes lecteurs pensent s'initier à la philosophie en lisant cette médiocre prose de M. Serres, je comprends parfaitement qu'ils puissent avoir la philo dans leur collimateur.
Je tiens à les rassurer : cela n'a rien à voir avec la philosophie. Pas plus que l'addenda de nos deux courriéristes qui rajoutent une couche sur le racisme dans leur réponse à Gérard Jeanneau.
Le racisme, c'est simple : c'est dire qu'il existe des races inférieures ou supérieures aux autres. Où M. Jeanneau a-t-il fait preuve de racisme dans son courrier de lecteur-ci ou dans un autre ? Il est évident, il est patent que, lorsque des courriéristes se mettent à sortir l'argument suprême du racisme là où il n'en a jamais été question, c'est qu'ils bottent en touche pour n'avoir pas à répondre sur le fond à une question donnée. L'insulte calomniatrice n'est pas un argument philosophique. De surcroît, qu'un prêtre catholique (Michel Reynolds reste prêtre catholique pour l'éternité, même s'il n'exerce plus) prenne le modèle de la Sainte-Famille pour soutenir le projet anti-chrétien de mariage de duos homosexuels est vraiment exécrable. J'ignore -et je ne le lui souhaite pas- s'il pourra tomber un jour encore plus bas.
Armand GUNET
Gérard Jeanneau, Posté
Toute la substantifique moelle se trouve ci-dessous.
http://www.courriers-reunion.fr/Serres.html