Tribune libre de Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu :

"N'est-il pas temps de procéder à une campagne de prélèvement de requins à titre préventif ?"


Publié / Actualisé
Ce jeudi 8 mai a eu lieu, encore une fois, une attaque mortelle de requin, cette fois à Saint-Gilles Les Bains, sur la Côte Ouest de la Réunion. La victime est un homme de 35 ans, qui était en voyage avec les siens sur l'île. J'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, brisée par ce terrible accident. Mais je suis en colère, car cet accident n'est pas le premier ! Combien de fois l'Etat et ses représentants à la Réunion ont-ils été alertés, afin que des mesures concrètes soient prises pour enrayer les attaques de requins sur nos côtes !
Ce jeudi 8 mai a eu lieu, encore une fois, une attaque mortelle de requin, cette fois à Saint-Gilles Les Bains, sur la Côte Ouest de la Réunion. La victime est un homme de 35 ans, qui était en voyage avec les siens sur l'île. J'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, brisée par ce terrible accident. Mais je suis en colère, car cet accident n'est pas le premier ! Combien de fois l'Etat et ses représentants à la Réunion ont-ils été alertés, afin que des mesures concrètes soient prises pour enrayer les attaques de requins sur nos côtes !

Non, l'Etat a préféré jusqu'à maintenant, faire des réunions, des études, et perdre ainsi du temps et de l'argent pour ne rien faire de concret, au final ! Or, les technocrates ont échoué à prendre des décisions efficaces. Pendant ce temps, les activités nautiques ont souffert, de nombreuses entreprises ont été contraintes à la faillite et la filière du surf à la Réunion a été anéantie. Ce n’est donc pas en s’asseyant dans un bureau, en dissertant, qu’on fera avancer les choses rapidement !

Il est urgent de réagir autrement avec des mesures concrètes, sinon la liste des tués sur nos côtes risque de s’allonger. Dans cette démarche, la seule solution pertinente est d'effectuer des prélèvements préventifs de requins et de requins bouledogues, en particulier.

De même, cette énième attaque de requin nuit gravement à l’image de la Réunion. N’oublions pas que le développement du tourisme et des loisirs est une source de revenus et d’emplois pour notre île, qui est au bord de l’explosion sociale et économique !

J'ai bien conscience que nous n'arrêterons pas totalement ces attaques. De même, je ne suis pas un ennemi de la nature ; mais nous devons concilier un équilibre entre l'homme et celle-ci. Toutefois, entre sauver l'homme et le requin, mon choix a toujours été celui-ci : il faut prendre des mesures pour protéger l’homme.

Aujourd’hui, il revient aussi à la justice de dire le droit et de rappeler à chacun ses responsabilités et ses obligations dans la gestion du risque requin. En éclairant la population sur les vrais responsables qui, depuis un an et demi, ne décident de rien, le pouvoir judiciaire créera un véritable changement dans la prévention de ce risque, totalement différente de celle proposée par le Préfet de la Réunion, qui croit en annonçant ce jour, par communiqué de presse, que l’enquête qu’il a demandée conclura dans le sens de son opinion sur l’attaque d’aujourd’hui.

Je demande, en conséquence, à l'Etat de prendre des mesures immédiates pour que cessent enfin ces drames, devenus trop fréquents sur les côtes de notre île et que les touristes ne se détournent plus de notre département.

Thierry Robert, député (MoDem) de La Réunion, maire de Saint-Leu

   

3 Commentaire(s)

Atebo, Posté
dans la catégorie des requins dangereux, il y en a une qu'on oublie : "hommes politiques démagos et pitoyables" Quand en commence-t-on le prélèvement à titre préventif?
Yotte, Posté
parler pour rien ce deputé que de la demagogie.
Kriss, Posté
La mer appartient au Requin n'en déplaise a ceux qui ne savent pas lire les alertes danger mais c'est comme le ski Hors piste