Courrier des lecteurs de La Réunion Ecolo :

La communication de la gestion de crise ou l'art de se tirer une balle dans le pied


Publié / Actualisé
Déjà en 2006, lors de la crise du chikungunya, un certain nombre de médias réunionnais a passé leur temps a parler ici et ailleurs, en métropole particulièrement, de ce virus avec les conséquences que l'on sait sur le tourisme à La Réunion et sur l'économie de l'île.
Déjà en 2006, lors de la crise du chikungunya, un certain nombre de médias réunionnais a passé leur temps a parler ici et ailleurs, en métropole particulièrement, de ce virus avec les conséquences que l'on sait sur le tourisme à La Réunion et sur l'économie de l'île.

Tandis que les médias mauriciens eux alors que leur île aussi durement atteinte par cette maladie n'en non pas beaucoup parler volontairement pour préserver la filière tourisme et l'economie de leur île. Les médias ont ainsi réussi le tour de force de faire de La Réunion la destination moustique et maladie tandis que la destination Maurice en était préservée.

Aujourd'hui, c'est bis repetita avec la crise requin, bien sûr qu'il est nécessaire de bien informer les touristes qui débarquent dans l'île sur la dangerosité éventuelle de tel ou tel site mais leur n'est pas à l'étalement des critiques, des décisions, des boucs émissaires dans la presse locale, nationale et internationale. Ne cherchons pas un coupable absolument (IRT, préfet, ferme aquacole...), cherchons des solutions ensemble calmement et dans une certaine discrétion pour sauver ce qui peut encore être sauvé pour La Réunion en terme d'image, de structures touristiques et de potentiel économique.

En un mot : soyons patriotes ! L'enjeu n'est pas d'étaler nos divisions, nos possibles faiblesses dans la presse mais de faire bloc pour redresser La Réunion.

Marie-Annick Fougeroux, secrétaire de LaRéunionEcolo

   

4 Commentaire(s)

Tiyab les hauts 974, Posté
Mlle Marie-Annick Fougeroux : il est intéressant de voir qu'encore aujourd'hui à la Réunion, faire disparaître un problème consiste encore à... ne pas en parle, ne pas communiquer ! EN RÉSUMER: POUR SAUVER QUELQUE CHOSE A LA RÉUNION, IL SUFFIRAIT D'EN SAUVER... UNIQUEMENT L'IMAGE !!! CETTE POLITIQUE NE PORTE-ELLE PAS DÉJÀ UN NOM ?
Un petit rappel des faits: lors de la crise du Chikungunya, 70% de léconomie s'est arrêtée. La quasi-totalité de la Réunion a été malade. Aujourd'hui encore, une grosse frange des pathologies articulaires est supectée d'être due aux effets à long terme du chikungunya. Il n'y a malhereusment aucune étude ou aucun diagnostic existant pour dépister le problème. Toutes les catégories socio-profesionnelles sont touchées. Dans ma famille, trois personnes font encore des crises assez handicapantes régulièrement. Certaines nécessitent des jours de congé. MAIS C'EST VRAI QUE LE MOUSTIQUE EST ARRIVE SUR TERRE AVANT NOUS !!! C'EST TRÈS ÉCOLOGIQUE !!!
Aussi un rappel des faits, VOUS QUI ETES ECOLO: QUE FAISIEZ VOUS LORS DE LA MISE EN ARRÊT DE REEF CHECK (programme de préservation du récif) PAR LA RÉSERVE, LORS DE CES 5 DERNIÈRES ANNÉES QUAND TOUTES LES ESPÈCES DE REQUINS PROTÉGÉES TELS QUE LES ESPÈCES DE REQUINS DE RÉCIF, TYPIQUE DU LITTORAL WEST, SUD-OUEST ET SUD DE L'ÎLE ONT QUASIMENT DISPARUES EN 5 ANS AU MOMENT OU LA RÉSERVE ÉTAIT CENSÉE SURVEILLER SES POPULATIONS FRAGILES ET LES MAINTENIR DANS LE BIOTOPE ??
ET QUE PENSEZ VOUS DE CES PECHEURS, APNEISTES ET PLONGEURS QUI DÉCRIVENT DE PART DES EXPÉRIENCES DE PARFOIS PLUS DE 50 ANS SOUS L'EAU LA RARÉFACTION SUBITE DE L'ESPADON VIOLIER, DU THON CÔTIER ET L'ARRIVEE DANS LES ANNEES 70 DU REQUIN BOULEDOGUE DANS L'EST PUIS L'ARRIVEE MASSIVE DE CEUX-CI DANS L'OUEST EN MOINS DE 5 ANS ? QUE PENSEZ VOUS AUSSI DE TOUS CES AMOUREUX DE LA MER QUI S'INSURGENT CONTRE LES NON RESPECT DES REJETS DES EAUX USÉES ET QUI N'ONT PLUS QUE LES RÉSEAUX SOCIAUX POUR MONTRER DES PHOTOS DE DÉGAZAGES SEMAINIER DU TOUT A L'ÉGOUT DANS L'OCÉAN AINSI QUE DANS LA RÉSERVE ???
En qu'écolo moi-même, je suis choqué que l'on s'attache à protéger une espèce plus invasive et plus destructrice que la vigne marron alors que 37000 TONNES DE POISSONS SONT PECHEES PAR LA SAPMER AU LARGE DES COTES ET QUE LA FERME AQUACOLE NOURRISSAIT LES POISSONS AVEC DE LA FARINE ANIMALE INDUSTRIELLE !!!
Quel est VOTRE AVIS SUR L'OBLIGATION POUR LES AGRICULTEURS DU PARC NATIONAL DE METTRE DE L'ENGRAIS ET DU FUMIER FABRIQUE AVEC DE DÉCHETS DE CARCASSES ANIMALES ????
Je m'étonne Mlle Marie-Annick Fougeroux de l'écologie que vous pratiquez.
Après avoir accusé les victimes de provoquer leurs attaques et insulter les familles et les proches, voilà qu'on voudrait que les responsables légaux et publiques ne soient pas responsables... D'ailleurs je pense qu'il sont irresponsables ! TOTALEMENT irresponsables et incompétents et quand je vous lis j'aimerai que VOUS ME CITIEZ LA DÉFINITION DU MOT ECOLOGIE DANS LE DICTIONNAIRE ET AUSSI CELLE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR VOIR SI VOTRE PROPOSITION COLLE AVEC CETTE DÉFINITION.
AUSSI JE VOUS RAPPELLE QUE L'IDÉE DE NE PAS COMMUNIQUER OU DE DESINFORMER SUR LE SUJET POUR RASSURER LES TOURISTES N'EST PAS NOUVELLE: VOUS L'AVEZ VOLÉE AUX PRÉFET ET A DIDIER DERAND !!!
Effectivement, L'ATTAQUE CONCERNAIT BIEN UN NAGEUR A 5 - 6 M DU BORD ET NON UN BODYBOARDEUR A 15 M DU BORD !!
DONNEZ MOI DONC VOS SOLUTIONS Mlle Marie-Annick Fougeroux VOS PROPOSITIONS ÉLECTORALES ET PROMESSES POUR RÉTABLIR L'ÉQUILIBRE SUR NOS COTES AFIN QU'EN TANT QUE FERVENT DÉFENSEUR DE LA NATURE, JE VOTE POUR VOUS QUI AVEZ L'AIR DE CONNAITRE PARFAITEMENT L'ÉQUILIBRE MARIN REUNIONNAIS.
SUR QUE VOUS NE VOUS DEFILEREZ PAS ET REPONDREZ A MES QUESTIONS PRECISES DE FACON A MONTRER VOTRE ENGAGEMENT ECOLOGIQUE PASSE ET PRESENT !
Je vous rappelle toutefois, que qu'on le communique ou non, les faits sont ceux-ci: la Réunion détient quatre tristes records du monde et nous les rebattons quasiment tous les 2 mois:
- le taux d'attaque par an
- le record d'attaque en un mois
- le record d'attaque sur la plus petite superficie de côte au monde
- le record d'attaque avec la moindre densité d'occupation humaine à l'eau.
Le touriste sera bien au courant à un moment qu'il y a un grand danger à venir ici et être tenté de mettre les pieds à l'eau... même si on fait mine d'ignorer ce fait, lui, le prendra en compte bien mieux que quiconque pour son voyage ! Croyez-moi !
Vous savez ce qu'on dit ! On peut tromper milles hommes une fois, mais on ne peut pas tromper un homme mille fois...
Respectueusement en attendant votre réponse Mlle Marie-Annick Fougeroux.
DE TOUTE FAÇON, SI ÇA TRAÎNE, CECI SERA POSE DANS LA PRESSE ET PAR COURRIER ET UNE DEMANDE DE RÉPONSE PUBLIQUE SERA DEMANDÉE !!! LES ÉLECTEURS ATTENDRONT SUREMENT VOTRE RÉPONSE AVEC GRAND INTÉRÊT !!!! ;)
Jean-pierre espéret, Posté
La "Réunion (soit disant) Ecolo" montre bien là sa raison d'être : étouffer toute contestation, tout débat, et imposer un discours antalgique : "Tout va bien, dormez braves gens, la Région-Réunion veille sur vous"!
Fifine, Posté
Commençons donc par écrire en français. Le message en sera plus lisible
Patrick Lagadec, Posté
Toute posture défensive, tout repli sur des positions figées, à l'abri des regards, accentue les crises. On se souvient des mots d'un ministre de l'Intérieur suite à une énième marée noire en Bretagne demandant le silence. Ce n'est pas cela qui fait revenir les touristes.
La seule possibilité est de sortir par le haut, par l'invention collective, qui sera saluée comme lucide, courageuse, inventive, responsable et crédible. Ce qui suppose d'écrire collectivement une feuille blanche. La difficulté, dans nos contextes volatils et largement inconnus, c'est que nous n'avons plus nos ancrages, nos références, nos scripts déjà écrits.
Patrick Lagadec : "Piloter en univers inconnu", Kit n°1, Collection "Les Kits de Préventique", Préventique, Bordeaux, mai 2013, 24 pages.
http://www.patricklagadec.net/fr/pdf/KitPrev1_Lagadec-Presentation.pdf
ou, in English:
http://www.crisis-response.com/PDF/Navigating_the_Unknown-Lagadec_2013.pdf