Tribune libre :

La CGTR ne participera pas à la rencontre avec Monsieur Michel Sapin


Publié / Actualisé
L'intersyndicale (comprenant tous les syndicats) a demandé, par courrier du 6 novembre, une rencontre avec le Ministre du Travail sur l'ordre du jour suivant : la prime COSPAR, l'application des conventions collectives nationales, et la structuration des branches permettant de faciliter le "dialogue social".
L'intersyndicale (comprenant tous les syndicats) a demandé, par courrier du 6 novembre, une rencontre avec le Ministre du Travail sur l'ordre du jour suivant : la prime COSPAR, l'application des conventions collectives nationales, et la structuration des branches permettant de faciliter le "dialogue social".

Il n'est pas rien de voir une telle demande émaner de tous les syndicats. Il est légitime qu'une telle sollicitation soit prise en compte tenu de la nature des demandeurs.

Cela aurait été l'occasion (unique peut être) pour le Ministre d'écouter pour le moins une autre approche de la réalité socio économique de notre île.

Et bien non, pour toute réponse, la préfecture convie chacun des syndicats à une table ronde sur "le dialogue social, un levier du développement territorial".

De qui se fiche t’on ?

Comme pour la venue du Ministre des Outre-Mers, aucune précision du format de la réunion : table ronde : késaco ? Avec qui ? La préfecture parle de partenaires sociaux !

La préfecture choisit l'ordre du jour : et nous irions débattre de ce thème très générique qu'est le dialogue social avec le patronat? Avec à la clé les bienfaits de l'ANI du 11 janvier 2013 abusivement et trompeusement dit de sécurisation de l'emploi? Et de la contre réforme de l'inspection du Travai?

Décidément, quel est il ce gouvernement qui estime ne pas avoir à discuter avec l'ensemble des syndicats réunis sur des revendications et thématiques avancées par ceux ci compte tenu du contexte social qui est le leur ?

Une fois de plus, une fois de trop, la CGTR regrette l'attitude de ce gouvernement vis à vis des syndicats et des travailleurs.

Quelle occasion manquée pour les salariés !

La mobilisation du 29 novembre est plus que jamais à l'ordre du jour pour faire entendre ce que n'a pas voulu entendre le Ministre... du dialogue social.

Le secrétaire général de la CGTR
lvan Hoareau

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !