Courrier des lecteurs de Nathalie Bassire :

Mes grands projets routiers pour le Tampon


Publié / Actualisé
Je salue en premier lieu la pose du premier accropode symbolisant le démarrage du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, tant attendue de la population réunionnaise, ce vendredi 20 décembre 2013, en présence du Préfet de la Réunion et de Monsieur Didier ROBERT, Président de Région, que je remercie pour son invitation. L'objectif principal est bien sûr la sécurité de tous les usagers empruntant cet axe vital de notre île, mais ce projet est aussi essentiel pour le secteur du BTP et la commande publique, l'emploi des Réunionnais et la formation de nos jeunes, et ce pour plusieurs années.
Je salue en premier lieu la pose du premier accropode symbolisant le démarrage du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, tant attendue de la population réunionnaise, ce vendredi 20 décembre 2013, en présence du Préfet de la Réunion et de Monsieur Didier ROBERT, Président de Région, que je remercie pour son invitation. L'objectif principal est bien sûr la sécurité de tous les usagers empruntant cet axe vital de notre île, mais ce projet est aussi essentiel pour le secteur du BTP et la commande publique, l'emploi des Réunionnais et la formation de nos jeunes, et ce pour plusieurs années.

Je saisis l'occasion pour rappeler que la Région Réunion a lancé les études pour le projet de "Contournante Est" du Tampon, chantier qui sera concrétisé en partenariat avec la commune sur le prochain mandat 2014-2020 auquel je suis candidate.

A l'opposé du projet ancien de Rocade Sud jadis porté par Monsieur André THIEN-AH-KOON et ses alliés du Parti Communiste Réunionnais dont Monsieur Paul VERGES, rocade qui aurait nécessité d'exproprier des dizaines de familles tamponnaises, ce qui était une folie inacceptable, le projet de "Contournante Est", financé par la Région Réunion, est une solution viable et durable qui permettra de fluidifier la circulation à l'intérieur du Tampon, en offrant une alternative crédible et rapide à la Route Nationale 3 ne pouvant plus absorber un flux actuel allant jusqu'à 24 000 véhicules par jour.

Ainsi, les Tamponnais pourront rallier plus rapidement Saint-Pierre ou les différents quartiers du Tampon jusqu'à la Plaine des Cafres, grâce a des barreaux de liaison, et le développement urbain de notre ville en sera facilité.

Les usagers de la route se rendant en direction de Saint-Benoît n'auront plus à supporter les bouchons insupportables à travers le Tampon, un coma circulatoire que le Maire actuel Paulet PAYET a laissé s'aggraver par son inaction, revendiquant même qu'il s'agirait d'une bonne idée d'obliger les gens à entrer dans le centre-ville pour l'animer, plutôt que de les laisser contourner la commune, même lorsqu'ils vont ailleurs !

Par ailleurs, je propose dans mon programme pour les élections municipales de mars 2014 la réalisation de deux axes parallèles d'envergure sur le Tampon afin de décongestionner la route Hubert Delisle :

1. un axe parallèle nord par le prolongement du boulevard du lycée (avenue Général de Gaulle) en direction de Trois-Mares ;

2. un axe parallèle sud par la restructuration et l'extension de la Ligne des 400 jusqu'au Chemin Dassy, comprenant des ouvrages d'art sur tous les radiers.

Ma volonté avec ce nouveau plan de circulation est qu'il n'y ait plus aucun embouteillage au Tampon, en particulier entre le centre-ville et Trois-Mares, mais aussi de l'entrée sud (Tour des Azalées) jusqu'au 27ème KM. Voilà l'une de mes priorités !

Dès mon élection en tant que Maire du Tampon, je m'engage à mettre en oeuvre sans plus attendre ces grands projets routiers pour notre ville, en concertation avec l'ensemble des partenaires (Région Réunion, CASUD, Etat), dans l'intérêt prioritaire des Tamponnais, et dans un souci constant d'aménagement et de développement durables de notre territoire.

Nathalie Bassire, conseillère municipale et générale du Tampon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !