Tribune libre :

Stations-service: Jean-Hugues Ratenon demande aux gérants de "stopper la grève"


Publié / Actualisé
Les stations-service menacent à cause du décret Lurel de faire grève ce jeudi 30 janvier, pour motif que le gouvernement ne les écoute pas. REZISTANS/ARCP rappelle que, pour l'approvisionnement et la distribution de carburant à La Réunion, nous sommes en situations de monopole (SRPP) et d'entente illicite (les stations).
Les stations-service menacent à cause du décret Lurel de faire grève ce jeudi 30 janvier, pour motif que le gouvernement ne les écoute pas. REZISTANS/ARCP rappelle que, pour l'approvisionnement et la distribution de carburant à La Réunion, nous sommes en situations de monopole (SRPP) et d'entente illicite (les stations).

Cette situation est inacceptable, dangereuse pour notre économie et pour notre  développement en général.

La quasi-paralysie de notre île rappelle combien il est urgent de casser ce monopole et de développer une vraie politique d’énergie renouvelable.

Les travailleurs de La Réunion qui doivent se rendre sur leur lieu de travail vont être pénalisés et cela prouve aussi que l’abandon du tram-train par Didier Robert est une erreur historique. Pas d’alternative crédible en matière de déplacement à l’horizon et tout le monde est piégé. Qui paiera les salaires perdus à cause de cette grève injuste.

REZISTANS/ARCP demande aux gérants de reprendre les négociations et de stopper cette grève qui n’a qu’un objectif: servir les gros zozos (les compagnies pétrolière) qui eux pleurent la bouche pleine.

L’État ne doit pas céder et tout doit être mis en œuvre pour une vraie politique de transparence sur les prix et de lutte contre les abus.

REZISTANS/ARCP souhaite, sur le sujet, rencontrer les parlementaires de La Réunion et demande aux partis politiques de se positionner sur le sujet des carburants ainsi que sur notre proposition d’un gaz à 15 euros.

Jean-Hugues Ratenon

   

1 Commentaire(s)

Brunobourbon, Posté
Voyons si le Réunnionais vont suivre ces sages propos et retrouver cette fameuse solidarité d'antan entre les plus pauvres (as t'elle jamais existé ?) !