Courrier des lecteurs de Jean-Claude Comorassamy :

Pouttandou Vajtoukkel en cette année Jaya 5115 !


Publié / Actualisé
Il y a soixante six ans disparaissait le grand Mahatma Gandhi. Et c'était le 30 janvier 1948, que la mort tragique de l'apôtre de la non-violence est venue plonger le peuple indien et le monde entier dans une profonde détresse. Soixante six ans après, l'homme de part, sa pensée et son action continuent et doivent continuer à nourrir l'imaginaire de chacun d'entre nous, avec des empreintes indélébiles sur sa philosophie de la non-violence.
Il y a soixante six ans disparaissait le grand Mahatma Gandhi. Et c'était le 30 janvier 1948, que la mort tragique de l'apôtre de la non-violence est venue plonger le peuple indien et le monde entier dans une profonde détresse. Soixante six ans après, l'homme de part, sa pensée et son action continuent et doivent continuer à nourrir l'imaginaire de chacun d'entre nous, avec des empreintes indélébiles sur sa philosophie de la non-violence.

Opportunité pour moi, en cette année JAYA 5115 pour notre communauté, année symbolisant la victoire, d’avoir cette pensée à ce grand apôtre de la non violence qui était Gandhi.

Car, il nous a légué un héritage d’une richesse historique se trouvant dans notre cœur, à nous de le fleurir dans le jardin de chacun.
 
Et, qu'il a si bien professé à travers cette citation que : "Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point. Qu'importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but."

Une belle philosophie aussi pour nos pour politiques en cette année 5115 qui s’esquisse. Alors  POUTTANDOU VAJTOUKKEL 5115 à toute la Réunion !

Jean-Claude Comorassamy

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !