Courrier des lecteurs de Jean-Claude Comorassamy :

L'appel des cent pour ressusciter une vraie politique de gauche ?


Publié / Actualisé
Pendant que l'évolution de la pauvreté en France suit une tendance "très préoccupante", a estimé l'ancien secrétaire général de la CFDT, M. François Chérèque, membre de l'Inspection générale de l'action sociale (Igas) lors de son passage à la Réunion. Malgré son rapport et les 61 mesures adoptées le 21 janvier 2013 pour la lutte contre la pauvreté, où il constate comme vous et moi, que les centres communaux d'action sociale, les associations caritatives aussi bien le secours catholique que les Restos du Coeur et bien d'autres enregistrent une hausse massives des demandes d'aides et de secours... M. Valls dans un mépris total, lui déclare, que "nous vivons au dessus de nos moyens."
Pendant que l'évolution de la pauvreté en France suit une tendance "très préoccupante", a estimé l'ancien secrétaire général de la CFDT, M. François Chérèque, membre de l'Inspection générale de l'action sociale (Igas) lors de son passage à la Réunion. Malgré son rapport et les 61 mesures adoptées le 21 janvier 2013 pour la lutte contre la pauvreté, où il constate comme vous et moi, que les centres communaux d'action sociale, les associations caritatives aussi bien le secours catholique que les Restos du Coeur et bien d'autres enregistrent une hausse massives des demandes d'aides et de secours... M. Valls dans un mépris total, lui déclare, que "nous vivons au dessus de nos moyens."

Alors, je comprends tout à fait, la fronde même,à l’intérieur du groupe parlementaire socialiste, qui s’étale de plus en plus dans la presse à son égard.

Car, la déclinaison de sa politique, s’annonce très rude pour les plus faibles au vu des coupes budgétaires annoncées dans les dépenses publiques.

Les pauvres seront encore plus pauvres, et je comprends mieux l’appel des cent, qui dénonce : "Nous estimons dangereux économiquement, car conduisant à asphyxier la reprise et l'emploi, et contraire aux engagements pris devant nos électeurs, ce plan de 50 milliards d'économies sur la période 2015-2017. Au-delà de 35 milliards, nous croyons que reculs sociaux et mise à mal des servicespublics seront inéluctables, attaquent les élus qui s'opposent au gel des prestations sociales, qui atteindrait des millions de familles modestes."

Malgré tout, je serai curieux de connaitre la position de nos parlementaires de la Réunion et des socialistes sur cet "appel de 100" !

Les élus socialistes de la Réunion vont-ils comprendre, au vu des résultats des municipales en Métropole comme la Réunion, le sens des votes de la population et de la population réunionnaise ?

Alors vous le savez tous, qu’après le calvaire de Jésus Christ, qui est mort sur la croix par la suite et puis ressuscité…Pour le Gouvernement, je crains que le parti socialiste soit déjà mort et ne se ressuscitera plus jamais, sauf quand il fera une vraie politique de gauche. A bon entendeur.
 
Jean-Claude Comorassamy

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !