Tribune libre d'Eveil citoyen 974 :

Nous rejetons formellement toute attache politique à un parti quelconque


Publié / Actualisé
Chaque membre est libre de choisir son orientation politique. Pour sa part, le fondateur d'Eveil citoyen 974, M. Kada et son épouse sont fermement apolitiques dans la mesure où ils pensent comme de nombreux contribuables, que les élus d'une façon générale sont des rentiers nantis de l'Etat et qu'ils ne méritent en aucun cas que l'on s'intéresse à eux dans la mesure où à leurs yeux, les préoccupations des femmes et des hommes politiques s'arrêtent à leurs intérêts personnels au détriment de la population.
Chaque membre est libre de choisir son orientation politique. Pour sa part, le fondateur d'Eveil citoyen 974, M. Kada et son épouse sont fermement apolitiques dans la mesure où ils pensent comme de nombreux contribuables, que les élus d'une façon générale sont des rentiers nantis de l'Etat et qu'ils ne méritent en aucun cas que l'on s'intéresse à eux dans la mesure où à leurs yeux, les préoccupations des femmes et des hommes politiques s'arrêtent à leurs intérêts personnels au détriment de la population.

Ce n'est pas la première fois qu'Eveil citoyen 974 rencontre des avocats de métropole et la rencontre avec M. Collard, l’AVOCAT, n'a rien de politique, ce dernier se déplace dans le cadre de sa fonction d'avocat. Une fois de plus, il est regrettable "d'attacher" de façon subtile une action citoyenne à un quelconque parti politique.

Si les partis extrêmes gagnent du terrain en France comme dans les départements d'outremer, la responsabilité en revient à l'idiotie des orientations politiques de la droite comme de la gauche comme du centre complètement décalées, des réalités quotidiennes des citoyens et au mépris des élus, qui rappelons le ne sont élus qu'en moyenne avec des scores (environ 30 % des personnes inscrites sur les listes) non représentatifs de l'ensemble de la population. Et pour l'instant, les fondateurs d'Eveil citoyen 974 n'ont trouvé aucun parti politique existant à la hauteur de leurs attentes. Peu de bonnes orientations dans chaque parti et beaucoup de mauvaises, qui prouvent la volonté politique d'assurer ses intérêts personnels avant l'intérêt général.

Avec une décentralisation galopante et mal préparée au vu de l'éthique politique locale et nationale déplorable, nous souhaitons grandement la dépolitisation de certains services publics, notamment la police municipale, les aides sociales, l'urbanisme... afin de garantir la gestion de ses services et des fonds publics pour une meilleure répartition et une équité pour tous les usagers, d'autant plus à La Réunion.

Parler de 1er magistrat de la ville lorsque l'on connait les mok'en tol que beaucoup de politiques trainent derrière eux, dévalorise les valeurs attachées au titre de magistrat. Qu'on ne parle surtout pas de politique au fondateur d'Eveil citoyen 974 qui lutte personnellement contre la régularisation politique d'un permis de construire qui a pourri tout un quartier au sein du chef lieu.

   

4 Commentaire(s)

Lilou, Posté
bravo a eveil citoyen pour ses actions je suis admirative de vos démarches ,vous m'avez ecoute pour lhisotire d emon fils en situation de handicap et je compte bien me joindre a vous ds le combat citoyen que vs menez da un pays soit disant démocratique ,la réunion est un état d sl'etat .. bcpd e courage a vous
Pierre H, Posté
Avec une décentralisation galopante et mal préparée au vu de l'éthique politique locale et nationale déplorable, nous souhaitons grandement la dépolitisation de certains services publics
OUI une catastrophe sociale garantie à voir le résultat aujourd'hui
Eveilcitoyen974, Posté
Précision importante : L'ADDIP ( association départementale de défense des intérêts patrimoniaux) a demandé à M. Collard de venir défendre les intérêts patrimoniaux des héritiers. Mme Michelle Graja : "Eu égard aux délicats problèmes qui se posent dans les domaines fonciers et en ma qualité de présidente de cette association, je souhaite parvenir à motiver les Réunionnais concernés par ces problèmes à rechercher et à revendiquer leurs patrimoines immobiliers, consistant en des terrains dont la succession n’a jamais été régularisée et qui, de ce fait se trouvent en indivision. J’ai conscience que mon engagement est non seulement utile mais indispensable pour la démocratie de notre pays, bien qu’il s’agisse d’un travail colossal à réaliser mais qui ne peut qu’aboutir en se basant sur les origines des titres de propriété, datant de plusieurs années occultées, qui sont conservés aux archives départementales. Le but premier de ce travail est de viser en priorité la CAISSE DE DEPÔT DE CONSIGNATION."
Dede, Posté
Bravo ! Une justice pour tous