Tribune libre :

Élections européennes : "Une supercherie" pour Jean-Hugues Ratenon


Publié / Actualisé
À quelques jours de l'échéance européenne, l'ARCP-Rezistans' souhaite faire part de son analyse et de son positionnement pour cette élection qui aura lieu le 25 mai prochain. Après nos divers questionnements et constats, nous ne pouvons faire qu'une seule analyse : cette élection s'apparente à une supercherie.
À quelques jours de l'échéance européenne, l'ARCP-Rezistans' souhaite faire part de son analyse et de son positionnement pour cette élection qui aura lieu le 25 mai prochain. Après nos divers questionnements et constats, nous ne pouvons faire qu'une seule analyse : cette élection s'apparente à une supercherie.

En effet, nous avons un taux de chômage qui reste exceptionnellement élevé, le pouvoir d’achat ne cesse de chuter, la santé publique en danger et à notre sens cela n’inquiète pas plus notre classe politique réunionnaise car aucune mesure spécifique n’est proposée.

Autres constats :

  • Le budget 2014-2020 est déjà voté alors que le mandat à venir se termine en 2019, avant même le vote du prochain budget 2020-2025.
  • Cette enveloppe financière européenne et son orientation seront uniquement du ressort de la Région-Réunion ; alors quel sera le rôle du nouveau député européen dans les décisions et l’application budgétaire ? NÉANT.
  • Quel projet de développement solidaire l’Europe propose-t-elle aux Réunionnais ? RIEN et le député aura à notre sens peu de chose à dire.
  • Les vrais débats tels que : l’octroi de mer, la fiscalité à la Réunion, la priorité d’emploi pour les réunionnais, la politique touristique, la santé, ne sont pas abordés et ne sont pas rendus public.

Alors pourquoi et pour qui voter ?

C’est en cela que nous voulons que cessent enfin les manœuvres politiciennes sur le dos de la population, puisque cette élection n’est à ce stade des débats qu’un moyen pour les partis de se servir en cumulant un mandat de plus leur permettant d’assurer leur hégémonie. Les dés sont pipés, la population est abandonnée.

Aujourd’hui nous ne pouvons pas prendre position dans cette élection puisque les problèmes réunionnais ne sont pas franchement posés.

Nous voulons tout simplement exprimer :

  -  Notre ras-le-bol du bas niveau de la politique

  - Notre ras-le-bol des différents choix des gouvernements successifs (Sarkozy-Hollande) dictés par l’Europe et qui laisse peu de vie à la population

Au vu de nos difficultés et de notre désarroi, les hommes et organisations politiques devront  prendre plus que jamais en compte l’humain dans leur de choix de gouvernance.

Pour l’ARCP-Rezistans’, Jean-Hugues Ratenon

   

4 Commentaire(s)

Annabelle, Posté
Ratenon a montré ses limites. il a été ridicule et grotesque aux élections municipales dans notre commune de Bras-Panon. c'est devenu un politicien mais surtout il est avide de pouvoir . qu'il reste à sa place et qu'il arrête de faire de la politique. nous on est majeur et on va voter le 25 mai, il y a de bons candidats comme Omarjee ou Maillot n'en déplaise au sinistre Ratenon.
Koala, Posté
J'ai bien du mal à comprendre les positionnements de Monsieur Ratenon ces temps-ci. Je trouve fort dommage. Des plaintes, toujours des plaintes, sans solution. Un refus de participer à la vie démocratique, c'est du tous pourris et ça ne mène jamais à rien sinon au rejet de la politique, à l'abstention, à l'extrémisme. Pourtant Monsieur Ratenon a eu l'occasion de voir de près le fonctionnement du parlement européen, là où s'est joué durant cette mandature le maintien des aides alimentaires à destination des populations les plus défavorisées qu'il prétend défendre...
Qui la ferme , Posté
Mais qui la ferme lo rezistan
Cimendef, Posté
de belle parole ! en espérant que JHR puisse faire évoluer les mentalités dans le milieu syndical et mouvment citoyen associatif tous inféodés a Paris
!