Tribune libre de LaRéunionEcolo :

Politique régionale des déplacements : revoyez votre copie, mesdames messieurs d'EELV !


Publié / Actualisé
En campagne pour les élections européennes, les candidats d'Europe Ecologie Les Verts se sont livrés dimanche 18 mai 2014 à une manoeuvre bassement politicienne dont ils sont coutumiers en critiquant l'action de la Région Réunion en matière de déplacement plus précisément la Voie Vélo Régionale et le Trans Eco Express. C'est vrai que pour masquer ses faiblesses et l'absence de programme, il est facile de vilipender ses adversaires politiques.
En campagne pour les élections européennes, les candidats d'Europe Ecologie Les Verts se sont livrés dimanche 18 mai 2014 à une manoeuvre bassement politicienne dont ils sont coutumiers en critiquant l'action de la Région Réunion en matière de déplacement plus précisément la Voie Vélo Régionale et le Trans Eco Express. C'est vrai que pour masquer ses faiblesses et l'absence de programme, il est facile de vilipender ses adversaires politiques.

En jugeant trop " dangereuses " les pistes cyclables en bordures des routes nationales, les EELVistes parlent d’un sujet qu’ils ne maitrisent manifestement pas. En effet, La Région Réunion a lancé le Plan Régional Vélo (PRV) qui est une démarche régionale globale et partenariale pour que le vélo occupe une véritable place par rapport aux autres modes de déplacements et faire de La Réunion une île cyclable. Ce plan s’inscrit dans la politique régionale en faveur de la mobilité durable et s’inscrit dans le Schéma Régional des Infrastructures de Transports (SRIT). Le PRV vise à favoriser les déplacements à vélo liés au travail, aux études, les déplacements des scolaires ou d’accompagnement d’enfants (c’est une génération de nouveaux cyclistes à former dès aujourd’hui); à favoriser l’utilisation du vélo pour les loisirs, le tourisme et la ballade familiale ; à rechercher une cohérence sur l’ensemble de l’île, avec une forte implication des partenaires institutionnels (communes en particulier) et des partenaires associatifs. Pour cela a été mis en place le  Schéma régional des itinéraires cyclables (SDRIC). Le SDRIC est un réseau à terme, permettant une couverture satisfaisante du territoire, avec comme colonne vertébrale la réalisation de la Voie Vélo Régionale, du SDRIC qui traduit la volonté de maillage de l’île. Aujourd’hui une trentaine de projets en phase opérationnelle  dont les itinéraires forestiers régionaux, les voies de TCSP (Transports Communs en Site Propre, Trans Eco Express par exemple) pouvant accueillir les cyclistes et la Voie Vélo Régionale de 90 kms/210 kms déjà mis en service et 40 kms à venir. A ce propos rappelons à nos ELLvistes péi que  La Région Réunion a été récompensée en 2013 au niveau national pour son action en faveur du vélo en recevant le Ruban Bleu de la Fédération Française du Cyclotourisme. A bon entendeur !

Par ailleurs sur le Trans Eco Express, l’ignorance des EELVistes est flagrante : la Région Réunion met en œuvre le programme Trans Eco Express pour développer sur toute l’île un réseau de transports en commun urbain performant. Ce programme, fruit d’une démarche partenariale avec l’ensemble des Autorités Organisatrices de Transports (AOT), repose sur trois leviers principaux :  la mise en œuvre progressive d’un parc de bus " propres " à l’échelle de l’île pour diminuer le bilan carbone des déplacements et réaliser un meilleur maillage du territoire ; l’amélioration des conditions de circulation des transports en commun pour les rendre plus attractifs face à la voiture individuelle à travers la mise en place d’infrastructures (création d’itinéraires privilégiés : voies réservées, aménagements spécifiques…) chaque fois que nécessaire (notamment en entrée d’agglomération) et apporter des solutions à la congestion routière ; la mise en place d’une nouvelle gouvernance des transports pour améliorer la coordination et la gestion des transports publics. A ce titre, une enveloppe de 250 millions d’euros, issue du Protocole de Matignon signé en 2010, a été attribuée pour la réalisation des T.C.S.P. En complément et sur fond propre, la Région a consacré un budget de 33M d’€ pour le financement des premiers 158 bus acquis par les intercommunalités et équipés pour la plupart d’accroches vélo. Ce sont également près de 700 abris bus qui ont été financés par La Région. On est donc loin des chiffres fallacieux annoncés par EELV qui maintient une posture sectaire et préfère s’affranchir d’une connaissance des dossiers.

La Région n’a pas attendu la gesticulation d’EELV pour utiliser les fonds européens en faveur du développement de la mobilité durable et pour obtenir pour le prochain programme européen une enveloppe conséquente. Les Réunionnais savent faire la différence entre ceux qui travaillent pour La Réunion et ceux qui critiquent sans savoir.

Les vrais écologistes doivent savoir faire une politique propre et non pas répandre de fausses informations à propos d’un sujet aussi important que la politique des déplacements. Merci !

Marie-Annick Fougeroux, secrétaire de LaRéunionEcolo

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !