Courrier des lecteurs :

Non au Mc Do, oui au Mc Atia !


Publié / Actualisé
Depuis quelques semaines, le ballet des tractopelles a fait son apparition près du rond-point " l'Embouchure " dans les bas du quartier de Moulin Joli à La Possession. Dans six mois, les Réunionnais verront un septième Mc Donald's ouvrir ses portes, à 3 kilomètres à peine d'un autre fast-food. Adieu rougail saucisse, carry poulet, civet canard ou autres mets boucanés, et bienvenue dans l'uniformisation alimentaire...
Depuis quelques semaines, le ballet des tractopelles a fait son apparition près du rond-point " l'Embouchure " dans les bas du quartier de Moulin Joli à La Possession. Dans six mois, les Réunionnais verront un septième Mc Donald's ouvrir ses portes, à 3 kilomètres à peine d'un autre fast-food. Adieu rougail saucisse, carry poulet, civet canard ou autres mets boucanés, et bienvenue dans l'uniformisation alimentaire...

La SEDRE, propriétaire du terrain de 5952 m², a donc concédé la parcelle pour construire un énième fast-food, comme si La Réunion n’en comptait déjà pas assez. Certains riverains ont même dû être expropriés pour faire place à un équipement d’intérêt public. Un Mc Do : intérêt public ?!

" Je viens d’apprendre qu’un Mc Do allait ouvrir dans quelques mois. Moi, c’est clair je cherche à déménager au plus vite, certainement dans le quartier de St-Laurent " lâche un riverain quelque peu perplexe et excédé de voir s’installer un site supplémentaire de la malbouffe se moquant ouvertement des conditions de travail de ses salariés et de son impact environnemental. Le fond du problème est bien là ! Il est vrai que cette multinationale n’a jamais reçu la médaille du meilleur patron : la faute aux horaires hachés, aux faibles rémunérations et au grand nombre de contrats à durée déterminée. Si une convention d’embauche locale a bien été signée avec la Ville, de quelles embauches parle-t-on ? S’agit-il des temps incomplets payés sous le SMIC pour une période de six mois ?

A côté de ce problème d’éthique salariale, les citoyens que nous sommes doivent être alertés sur les conséquences environnementales d’un tel " restaurant " sur le quartier et pour la Ville, administrée par une maire issue d’un mouvement " Possession, Ecologie, Solidaire ". En effet, contrairement à la propagande faite sur le site internet de la chaîne, Ronald est loin d’être l’icône le plus propre. En moyenne, un établissement similaire au futur Mc Do à La Possession (40 places de parking avec un drive) rejette 55 kg de déchets (organiques et surtout d’emballages importés) par jour ! Nous ne pouvons renvoyer ce problème aux calendes grecques. Aujourd’hui, nous enfouissons toujours nos déchets et nous condamnons les futures générations. La Réunion, patrimoine mondial, mérite bien mieux que cela !

A mon sens, le plus grave est le manque de cohérence dans l’aménagement de ce quartier. A court terme, ce secteur de Moulin Joli sera très résidentiel avec la réalisation prochaine de logements locatifs sociaux et très sociaux. Dans un rayon de 500 mètres autour du futur Mc Donald’s, la résidence Bourbon-Pointu accueille par exemple déjà 104 familles aux revenus très modestes. Au total, ce seront 16 résidences dans ce secteur, soit 1 100 logements. Cet espace est déjà un axe majeur de circulation (900 véhicules en heure de pointe), il le sera donc encore plus.

Par ailleurs, en sachant que l’obésité est un inquiétant problème de santé publique à La Réunion touchant davantage les personnes pauvres, je comprends mal pourquoi un fast-food a pu s’implanter dans ce secteur par ailleurs stratégique puisqu’à proximité du collège Texeira da Motta où près de 300 élèves sont externes ! L’alimentation fait partie de notre éducation. Par conséquent, j’invite madame le maire à profiter de cette construction, qu’elle ne souhaitait pas, pour lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires et à promouvoir dans tous les établissements scolaires de la Ville l’éducation nutritionnelle à travers les rythmes scolaires.

En lieu et place de ce concurrent à tous nos restaurants peï, nous aurions pu y construire une épicerie sociale et solidaire comme celle ouverte récemment au Tampon. Voilà une vraie réponse à l’urgence sociale et à la lutte contre la pauvreté ! D’autres idées auraient pu émerger : une crèche, un centre éducatif et culturel ou encore un parc récréatif pour nos marmailles. N’importe quel équipement cité aurait été en cohérence avec le plan d’aménagement de ce quartier.

Rappelons qu’il y a 15 ans en métropole, un certain José Bové n’avait pas hésité à saccager un Mc Do pour défendre les produits du terroir. Si je le pouvais, j’irais déchirer le " M " couleur Banania sur tous les murs de La Réunion. En attendant, je demande à la municipalité de faire toute la lumière sur les conditions d’obtention du permis de construire, à défaut j’appelle notre édile à imposer une charte de responsabilités avec le " restaurateur " dans laquelle seraient inscrits des embauches locales pérennes, un partenariat avec des éleveurs réunionnais pour proposer de la viande 100 % peï et un contrat avec un organisme pour limiter et valoriser leurs déchets organiques et les transformer par exemple en compost.

Opposons-nous ! Faisons tout pour que ce secteur ne devienne pas " le rond-point Mc Do ". A l’ouverture d’un 7e Mc Do, je réponds Mc Atia : pour la promotion de notre île !

François Fasquel, Possessionnais Saint-Thérésien

   

5 Commentaire(s)

PAUL, Posté
Moi commercial, tout le temps sur la route parfois avec des rendez-vous qui s'éternisent et qui ai très peu de temps de faire des courses n'ai pas beaucoup de choix lorsque je dois manger!!!

Il arrive fréquemment que je termine une mission vers 15 heure et aucun restaurent ne me sert à ce moment là, c'est la même chose pour les soirées, faites donc l’expérience de trouver un restaurant qui vous serve à 22h00!!!
Il est évident que j'aime la cuisine créole, le bon cari de poulet, rougail saucisse etc..., mais à certaines heures je n'ai pas le choix!!!

Alors Monsieur Fasquel, il est évident que vous n'êtes qu'un opposant de Madame MIRANVILLE, mais la venue de ce MC Do me fera m'arrêter plus régulièrement dans votre commune, ainsi augmenter le chiffre d'affaire de cette entreprise, qui reversera un impôt à votre commune et ainsi soulager vos finances!
Dada, Posté
De plus c terrain on été pris à des familles pour rien, voir préempté et ensuite revendu a des prix incroyable. Les bénéfices auraient du revenir aux propriétaires.
Pas croyable, Posté
Monsieur fasquel etait sur la liste des anciens elus qui ont valide ce permission de construire
Lo, Posté
Jean Francois n'as pas tord.
Question hygiène et déchets, bien sur c'est un problème, mais je ne sais qui, de l'hôpital ou de la charité à commencé à les balancer dans le chemin ou la ravine…
Et puis question uniformisation alimentaire, le carri c'est un peu, de la sauce, du riz, des grains, de la sauce, du riz, des grains, de la sauce, du riz, des grains, de la sauce, du riz, des grains, midi et soir, midi et soir, midi et soir et parfois même le matin… C'est très bon, mais très uniformisé malgré tout.
Donc un mcdo de plus ou de moins… Ce n'est pas ça qui va tuer la kiltir ;) (RFO s'en charge depuis toujours :)))
Par contre, je rejoins bien cet article sur la question du comment ont-ils pu obtenir le permis… ?
Jean François, Posté
Loin d'être partisan de ce type de restaurant de la "mal bouffe", ces enseignes franchisées offrent une formation à leurs employés, et cette formation est très apprécié dans le milieu de la restauration. Je ne conteste pas qu'ils payent mal leurs employés, cela est de la responsabilité du gestionnaire et puis ce ne sont pas les seuls mais eux respectent mieux que beaucoup d'autres, les règles sociales. les rondavelles ne sont pas réputés pour payer correctement leurs employés. Il semble que Monsieur Fasquel lance une polémique pour marquer son opposition à l'équipe municipale plus qu'à la défense dans l'intérêt des marmailles, il semble oublié que c'est les élus précédents qui avait donné quitus pour cette implantation.