Tribune libre Valérie Auber et Patrick Jardinot :

Monsieur Olivier Hoarau, cessez la politique politicienne


Publié / Actualisé
Lors du conseil municipal du 03/06/2014, le Maire du Port, Olivier Hoarau, a émis un avis défavorable à l'enquête publique concernant l'exploitation d'une carrière à ciel ouvert sur la commune de Sain-Paul, sous le prétexte que le flux important de camions nécessaires au transport des agrégats occasionnera des nuisances aux Portois et une surcharge du réseau routier communal.
Lors du conseil municipal du 03/06/2014, le Maire du Port, Olivier Hoarau, a émis un avis défavorable à l'enquête publique concernant l'exploitation d'une carrière à ciel ouvert sur la commune de Sain-Paul, sous le prétexte que le flux important de camions nécessaires au transport des agrégats occasionnera des nuisances aux Portois et une surcharge du réseau routier communal.

Plutôt que de rejeter, un projet sous un prétexte fallacieux, plus par contradiction politique du PLR que pour de vraies raisons, monsieur le Maire du Port aurait été plus inspiré en accompagnant le projet de la nouvelle route du littoral. En effet, si les nuisances occasionnées par un flot important de camions sur la commune du Port pendant les travaux de la nouvelle route du littoral sont prévisibles, il faut profiter de cette enquête publique et de ces travaux déjà commencés, pour négocier avec les entreprises, le TCO et la Région afin de réaliser des améliorations ou de nouvelles infrastructures pour le développement du réseau routier de la ville du Port.

Les difficultés du trafic routier au Port sont déjà existantes et demandent à être traitées rapidement. Le trafic des poids lourds est déjà dévié par l'axe mixte de Cambaie et la ville en raison de la limitation du pont métallique de la rivière des Galets. La nouvelle darse de Grande Plaisance en construction va interdire la circulation des poids lourds dès 2015 sur l'axe nord/Sud dans le Port Ouest et générer également un flux de plus de 200 poids lourds par jour dans la ville. Chaque matin près de huit mille automobilistes entrent au Port vers les entreprises locales pour en sortir le soir vers 17h00 occasionnant de nombreux embouteillages et ralentissements, ces problèmes de circulation vont être renforcés rapidement par les déplacements des ouvriers du chantier de la nouvelle route du littoral.

Les impacts du chantier de la nouvelle route du littoral, d’utilité publique, vont bien au-delà de la seule commune du Port.

Je pense qu’il vous faut adopter, Monsieur Hoarau, une démarche constructive et non d’appliquer une politique de blocage systématique de ce grand projet structurant pour La Réunion et porteur d’avenir pour de nombreux électeurs aujourd’hui au chômage.

Je rappelle à Monsieur Olivier Hoarau que pendant la période des élections, vous vous êtes engagé à accueillir les entreprises sur la commune et promouvoir l’embauche de jeunes Portois  pour lutter contre le taux chômage du Port qui est un des plus élevé de France. Une fois de plus, je constate que vous êtes dans la contradiction. Je regrette votre manque de concertation et votre suivisme de Mme Bello dans une joute politicienne sans tenir compte des difficultés quotidiennes de vos administrés. Cet avis défavorable que vous donnez nuit à votre image et à celui de notre ville, alors que le chantier a déjà débuté et qu'il se fera avec vous ou sans vous.

La mairie rate ainsi une belle opportunité de proposer des aménagements structurants (hôtels, services, infrastructures routières...), qui pourraient non seulement être utilisés pour ce chantier mais également pour d’autres à venir : un nouveau pont sur la  Rivière des Galets, un nouvel axe Le Port/St Paul, un futur TCSP. Accompagner ce projet avec la Région et le TCO permettrait de prendre en considération la problématique de la circulation dans la ville du Port.

Avec cette position, Mr le Maire du Port, s’interdit un nouveau schéma directeur de circulation et de déplacement qui intègre l’ensemble des difficultés de circulation pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur le territoire à moyen et à long terme. Mr le Maire,  gérer c’est prévoir … Les Portois et les Portoises méritent que cette problématique soit analysée et traitée à la hauteur des enjeux, dans une vision globale non pas simplement communale et encore moins personnelle ou politicienne. Il s'agit de l’avenir du Port, de La Réunion, des jeunes et des entreprises. Le Port doit rester le poumon économique de La Réunion et un bassin d'emploi pour les Portois.

Valérie Auber et Patrick Jardinot

Conseillers municipaux d’opposition du Port

   

3 Commentaire(s)

La rédactrice, Posté
Bonjour,

Les arguments des Maires opposants à la NRL sont de plus en plus aberrants et de moins en moins crédibles.

Crédibles, il ne leur reste plus qu'a mener une politique de blocage.
Ils se fatiguent pour rien !
La portoise, Posté
C' est petit ce que vous venez d' écrire. Valérie Auber et Mr Jardinot sont bien élus. Commencez par vous même écrire en bon français, et de plus ces deux élus né manquent pas de vous rappeler l' incompétence de certains élus de votre majorité. D' autre ce qui est écrit est véridique.
...., Posté
Hé la vieille c bon ou la perde na pu zélections la.
C out patron Robert la écrit out lettre mo supoze car ou gagne pas place 2mots de français dans une phrase. Alors a ou ec out boug Jardinot +toute de monde i conai zot la fricoté+ lol
Allé dormi