Tribune libre de Nou lé kapab (AJFER) :

DGS de la Possession : l'honnêteté selon Vanessa Miranville


Publié / Actualisé
Depuis notre lettre ouverte du 29 juin à l'attention de Madame la maire de La Possession, nous avons pris connaissance d'un certain nombre d'éléments nouveaux. Il y a d'abord eu les éléments apportés par la première magistrate de la Possession dans différents médias pour tenter de justifier son choix de recruter une personne venue de l'extérieur en tant que DGS, alors qu'elle avait reçu de nombreuses candidatures réunionnaises pour occuper ce poste.
Depuis notre lettre ouverte du 29 juin à l'attention de Madame la maire de La Possession, nous avons pris connaissance d'un certain nombre d'éléments nouveaux. Il y a d'abord eu les éléments apportés par la première magistrate de la Possession dans différents médias pour tenter de justifier son choix de recruter une personne venue de l'extérieur en tant que DGS, alors qu'elle avait reçu de nombreuses candidatures réunionnaises pour occuper ce poste.

Ce 1er juillet, la maire a assuré : "Nous, on a l'honnêteté de dire les choses, de les expliquer" (Le Quotidien). Une honnêteté mal placée, car nous avons appris - preuves à l'appui – que la DGS qui a été recrutée, Madame Cadren, n'est pas inconnue de Madame la maire de La Possession et a activement participé à sa campagne électorale pour les élections municipales de mars 2014.

En effet, d'après les informations en notre possession, Madame Cadren a été à La Réunion du 19 au 25 octobre 2013 afin de faire connaissance avec l'équipe de campagne de Madame Miranville et de contribuer activement à la réussite de sa campagne électorale.

Des révélations qui montrent bien les liens politiques, administratifs et amicaux entre les deux femmes au moins depuis l'année dernière.

De fait, ces éléments viennent directement discréditer les propos de la maire de La Possession parus dans la presse de ce jour : "Nous, on a recruté une DGS (Madame Cadren) de métropole, les autres communes ne l'ont pas fait peut-être parce qu'elles font partie de réseaux politiques dont nous ne faisons pas partie. Nous, on n'a pas de couleur politique, on a choisi une personne qui n'avait pas de lien avec les réseaux existants ici".

La véritable honnêteté aurait été de dire et de faire toute la transparence sur les raisons du recrutement de Madame Cadren, qui ne semble pas être basé uniquement sur " les compétences de cette personne " contrairement à ce qu'avance à plusieurs reprises la maire de La Possession.

Aujourd'hui, nous sommes en droit de nous poser de nombreuses questions : Le recrutement de Madame Cadren était-il prévu depuis l'année dernière ? La fiche de poste pour le recrutement de la nouvelle DGS était-elle orientée pour faciliter le recrutement de Madame Cadren ? Les critères choisis pour ce poste étaient ils de nature à exclure d'office les candidats réunionnais disponibles ayant les compétences requises pour occuper ce poste ?

Nou Lé Kapab (AJFER) rencontrera la maire de La Possession, Vanessa Miranville, ce jeudi 3 juillet 2014.

Nous souhaitons faire toute la transparence sur le recrutement de la nouvelle DGS mais aussi sur d'autres appels à candidature, sur lesquels des informations nous ont été envoyées.

Dans le contexte économique et social de plus en plus dégradé, l'emploi est la priorité. Elle doit l'être également pour nos élus qui doivent tout mettre en œuvre pour qu'à compétences requises les Réunionnais(e)s soient prioritaires sur les postes disponibles à La Réunion.

Rappelons également que la mise en place d'une fonction publique plus représentative du bassin de population qu'elle administre est une volonté affirmée depuis plusieurs années par de nombreux Réunionnais mais aussi par les plus hautes instances de l'Etat.

Pour Nou Lé Kapab (AJFER), Gilles Leperlier, président

   

5 Commentaire(s)

Zaferla, Posté
Qu.il s'occupe de sa médiathèque, ce M. Leperlier,maintenant qu'il a gagné ce poste injustement.Et qu'il arrête de faire perdre du temps à Mme la Maire,qui veut travailler, elle! Et dans de bonnes conditions puisque sa DGS a les compétences requises et de plus a des relations privilégiées d'amitié avec elle. Duo qui me donne de l'espoir à moi, Possessionais!
Jimmy, Posté
Si on écoute ce Monsieur Leperlier il ne faudrait plus recruter aucune personne originaire de métropole !! imaginez un seul instant qu'en métropole on faisait la même chose vis à vis des réunionnais on crierait au racisme on dirait que c'est un scandale.
974 , Posté
Veristas, et fonctionnais territorial vous vous sentez exclus ,vos commentaires l exprime on se demande qui est donc ces rédacteurs j,imagine !! . Au moin le poste que occupe monsieur leperier est pris par un réunionnais cette situation fait parler des personnes mais qui sont ils ?? À se poser des questions , des réunionnais ? J espère pas mais si il s agit des réunionnais il faudrait peut être conprendre le combat de nou lé kapab qui veux favoriser les créoles .
Fonctionnaire territorial, Posté
monsieur LEPERLIER c'est très bien de vous faire mousser comme le défenseur des réunionnais
Mais une chose ,sachez que de toute votre bile verbale que vous ne cessé de déverser sur madame le maire n'est que votre façade qui cache votre véritable visage
vous n'être qu'un opportuniste qui n'avance que sur la tête des autres
expliqué nous donc comment vous avez été promu à la médiathèque de ste Suzanne et au détriment de personne bien plus méritante que vous dites un grand merci à momo
dite nous donc c'est quoi l’honnêteté selon monsieur LEPERLIER
vous être pitoyable,pathétique...
Veritas, Posté
Monsieur Leperlier a la mémoire courte. Celui qui s'attaque aujourd'hui au recrutement politique devrait faire son auto-critique. Salarié maintenant à la médiathèque Aimé Césaire de la médiathèque de Sainte Suzanne, aurait-il oublié que son poste, obtenu dans une certaine opacité, est principalement du à son passage à la CINOR dans le cabinet de Maurice Gironcel alors président de la CINOR et actuellement maire de Sainte Suzanne. Sans doute animer par la rancoeur des dirigeants du PCR suite à la perte de leurs deux bastions que sont Le Port et La Possession, Monsieur Leperlier prend l'étendard de la défense du recrutement local alors qu'il n'a pas hésité à bénéficier des privilèges liées à ses accointances politiques.
Catholique pratiquant qu'il est, je lui invite à méditer sur l'évangile selon Saint Luc, 6, 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'œil de ton frère. »