Tribune libre :

Affaire Karki : Les avocats mahorais déposent une motion


Publié / Actualisé
Nous les Avocats soussignés, inscrits au Barreau de Mayotte, rappelant que notre profession a pour vocation la protection effective des droits de la défense et de la présomption d'innocence qui irriguent la procédure pénale.
Nous les Avocats soussignés, inscrits au Barreau de Mayotte, rappelant que notre profession a pour vocation la protection effective des droits de la défense et de la présomption d'innocence qui irriguent la procédure pénale.

Considérant la mise en examen d’un magistrat instructeur près le Tribunal de Grande Instance de Mamoudzou.

Considérant son placement en détention provisoire contre l’avis des trois juges d’instruction saisis,

Considérant les atteintes graves aux droits de la défense perpétrées au cours de cette procédure et tenant :

  • aux désaccords du mis en cause avec sa hiérarchie du siège et du parquet officiant à la Cour d’Appel de Saint-Denis de la Réunion, démontrée par ses tentatives répétées de retirer au mis en cause les dossiers d’instruction qui lui étaient confiés et ainsi l’écarter de Mayotte,
  • à la précipitation avec laquelle la décision de déférer le magistrat a été prise, sans une enquête sérieuse et équilibrée, et notamment :
  • au refus réitéré de toute confrontation avec la plaignante durant le temps de la garde à vue ;
  • au refus réitéré de soumettre au mis en cause les éléments réunis contre lui et de lui permettre de les discuter ;
  • à l’absence, à notre connaissance, de vérification de la crédibilité des propos de la plaignante ;

Estimant que l’ensemble de ces considérations ne garantit pas le respect des droits précités et caractérise une partialité inacceptable qui doit être dénoncée, s’inquiétant des dérives ainsi constatées portant une atteinte grave compromettant l’œuvre de Justice et dont chaque individu peut être l’objet,

En conséquence

Appelons au dessaisissement immédiat de cette juridiction,

Appelons, sans nous prononcer sur le fond du dossier, au respect des droits de la défense et de la présomption d’innocence.

A Mamoudzou, Mayotte, le 9 juillet 2014,
Les avocats signataires : Monsieur le Bâtonnier Mansour Kamardine, monsieur le Batônnier Thani Mohmed Soilihi, maiître Emilie Briard, maître Jonathan Abla, maître Christina Nicolle, maître Julien Chauvin, maître Yanis Souhaïli, maître Marjane Ghaem, maître Florence Journiac, maître Céline Cooper

   

7 Commentaire(s)

Fab , Posté
Réponse a jacqueline un clan bien organisé, quoi il l'était ??
Pierre A, Posté
Dommage pour la plupart des Avocats de la Réunion de ne pas avoir eu le cran de faire une MOTION pour le procureur Muller temps apprécier pour sont sérieux dans les procédures etc....
Citoyen, Posté
la différence entre le mahorais et le réunionnais, eux osent soutenir jusqu'au bout un juge d'instruction qui fait son travail en respectant les fondements écrits par celles et ceux qui ont permis dans une démocratie de faire naitre la Justice. Ici dans mon ile, seul les loisirs comptent. Fini les engagements qui font de notre département une terre d'exemple. Bref, madame EB prenez un arrêt maladie sur le champ, mais cette fois ci longue durée avec mutation aux Antilles (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
Eveilcitoyen974, Posté
Nous voyons que le cirque local continue et félicitons ces avocats de Mayotte pour leur courage pour alerter et dénoncer des méthodes illégales pratiquées à La Réunion. Nous le faisons depuis plusieurs mois à La Réunion devant les juridictions réunionnaises et le procureur Muller a eu très peu de soutien ouvert et c'est dommage pour l'image de la justice à La Réunion qui vit dans la peur et on peut les comprendre au vu de tous les évènements. Mais le courage est une étape obligatoire si on veut pouvoir faire avancer une bonne administration de la justice et franchement La Réunion en a vraiment besoin. Courage et persévérance sont les maîtres mots de la liberté pour que les droits soient respectés pour tous.
Citoyen, Posté
détention INJUSTIFIEE pour le DESSAISIR
Citoyen, Posté
Muller n'aurait jamais accepté de faire dessaisir Karki et n'aurait jamais permis ce cirque... y compris sa détention injustiifiée...

Muller aussi on lui cherche des poux. Lui aussi ce sera peut être dépaysé mais plus tard. En tout cas lui il a bien été délocalisé! ouf on a évité la détention, merci...

Son rapide départ est bien arrangeant pour certains quand on y pense...

Muller revenez vite!
Jacqueline grondin, Posté
je constate qu'on dégage muller comme karki, qui fait ça et pourquoi, quelqu'un sait?
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...