Tribune libre de Paul Vergès :

Agriculture : le gouvernement ne semble pas vouloir intervenir dans les situations d'injustice


Publié / Actualisé
Lors de la première lecture, au sénat, du projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, le sénateur Paul Vergès avait déposé des amendements dont l'un visait à l'application pleine et entière de la représentativité d'un syndicat, en l'occurrence. En réponse à cet amendement, le ministre le Foll avait indiqué qu'un décret visant à réparer cette injustice, allait être publié, et cela avant l'étude de ce projet de loi, en deuxième lecture au Sénat. Le gouvernement n'a pas pris de décret dans ce sens.
Lors de la première lecture, au sénat, du projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, le sénateur Paul Vergès avait déposé des amendements dont l'un visait à l'application pleine et entière de la représentativité d'un syndicat, en l'occurrence. En réponse à cet amendement, le ministre le Foll avait indiqué qu'un décret visant à réparer cette injustice, allait être publié, et cela avant l'étude de ce projet de loi, en deuxième lecture au Sénat. Le gouvernement n'a pas pris de décret dans ce sens.

Le sénateur Vergès a donc, en deuxième lecture, à nouveau déposé cet amendement. La réponse du ministre de l’agriculture est nettement en retrait par rapport à ses déclarations en première lecture.  Il n’évoque plus la possibilité de régler cette situation d’injustice par la publication un décret, mais veut " s’efforcer de veiller à ce que des ouvertures soient faites lors des débats sur la gestion de la caisse ".

Le constat que l’on peut en faire est simple : le gouvernement ne semble pas vouloir intervenir de quelque manière que ce soit dans les situations d’injustice dont souffre La Réunion et des difficultés qu’elle rencontre.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !