Courrier des lecteurs d'Anne-Marie Grondin :

Visage d'ange ?


Publié / Actualisé
Au lendemain des élections municipales de mars 2014, un journaliste, manifestement sous le charme, écrivait que le nouveau maire du Port avait des yeux à damner tout un couvent. Pas de doute, on lui aurait donné le bon dieu sans confession à M. Olivier Hoareau. Moins de 6 mois plus tard, le "chemin paradis" est plus malaisé que prévu. La bataille, genre expédition punitive, qui a eu lieu à la Cité RN 4 fait très mauvais effet et jette une ombre sur celui qui n'a cessé de répéter qu'il est "près de la population".
Au lendemain des élections municipales de mars 2014, un journaliste, manifestement sous le charme, écrivait que le nouveau maire du Port avait des yeux à damner tout un couvent. Pas de doute, on lui aurait donné le bon dieu sans confession à M. Olivier Hoareau. Moins de 6 mois plus tard, le "chemin paradis" est plus malaisé que prévu. La bataille, genre expédition punitive, qui a eu lieu à la Cité RN 4 fait très mauvais effet et jette une ombre sur celui qui n'a cessé de répéter qu'il est "près de la population".

Bien sûr, il n'est pas coupable en tant que personne, mais quand même ! Un maire choisit les membres de son équipe municipale sur des critères d'aptitude à la gestion et sur leurs qualités morales, sans oublier le souci de l'intérêt général. S'il estime qu'il a vraiment besoin d'un chauffeur, il doit choisir parmi les employés communaux une personne de confiance qui sait garder son calme. Ne parlons plus quand il s'agit d'un collaborateur de cabinet : là aussi, c'est bien le maire qui choisit en posant des exigences de compétence et de maîtrise de soi.

Même si l'enquête en cours n'a pas fini de reconstituer le fil exact des événements, on ne peut nier que ces personnes qui ont participé aux violences sont liées, de près ou de loin, au maire. Bien faible aussi la défense de ce dernier consistant à dire que pendant 43 ans les équipes municipales précédentes n'auraient géré que des faits divers ! Aujourd'hui, "le fait divers" n'est pas géré, il est produit par "des proches du maire" selon la formulation des médias. Finalement, la mise en place d'une police municipale (engagement inscrit au programme électoral du candidat PLR) serait peut-être utile pour calmer ses propres troupes.

Directement ou de manière collatérale, l'image du maire actuel est donc écornée, celle de la ville du Port aussi. On constate à nouveau l'écart entre les belles paroles en temps de campagne et les comportements une fois la place conquise. Face à une situation qu'il jugeait catastrophique, le candidat Olivier Hoareau affirmait vouloir tout changer et un courrier de lecteur partisan appliquait la chanson de Ziskakan "bato fou" à la municipalité du Port. Après les élections, certains médias saluaient un "libérateur". En réalité, le changement n'est pas celui espéré et le bateau semble vraiment fou actuellement. Quel sera le prochain épisode de ce feuilleton ?

Anne-Marie Grondin

   

5 Commentaire(s)

Kamaradana de Sainte-Thérèse, Posté
Ce maire n'a aucun respect de la dignité de ses ex-camarades et de ses administrés...
Electeur déçu, Posté
Je vois que les apôtres d'olivier Hoareau n'ont pas hésité à se mouiller pour couvrir leur maire. Mais il n'y a rien de stratégique dans ce que madame grondin dit. J'ai moi même voté pour le maire actuel et je commence à le regretter. En dehors de l'affaire du RN4, la ville du port est toujours au même point qu'au temps des communistes. Il nous avait promis une rencontre dans nos quartiers 1 fois par mois. Je l'ai jamais vu. Il nous avait promis plus d'animations et de cohésions sociales dans nos quartiers. Nos marmailles sont toujours dans l'attente..... la liste des illusions est longue. On ne sait pas ce qu'ils ont accompli depuis qu'ils sont aux affaires, aucune communication tellement qu'ils sont incapables de créer le lien avec la population. A part 1 ou 2 adjoints (issue du commerce ou du monde associative) les autres sont juste bon à mettre à la poubelle tellement que leur incompétence est flagrante. J'espère que je me trompe, mais j'ai l'impression qu'ils font tout pour remettre le PCR au port aux prochaines élections.
Portoise fière, Posté
Je vois que cette affaire ce transforme stratégie politique!!

Personnellement j'envoie tout mon soutien à Monsieur Olivier HOARAU.

L'opposition n'attendait qu'une opportunité pour attaquer. Je trouve que cette technique avoisine la manipulation mentale des portois en insiste sur cette histoire en relançant la presse, en commençant à faire du porte à porte dans les quartiers!! Astucieuse comme STRATEGIE!

Il ne faut pas avoir fait de longues études pour comprendre cela!
Patinrun, Posté
Moi, je vois surtout que Le Port est la seule commune de La Réunion (et peut être de France) à avoir fait citoyen d'honneur M. Ahmed Kathrada.
Si Mme Grondin vous voulez ne faire attention à ce qui n'est qu'un fait divers... vous choisissez vous même le niveau auquel vous vous placez....
Le Port sa mèm mèm !!
Lemazerin, Posté
Je pense que les journalistes font l'amalgame entre la vie privé du chauffeur ou collaborateur de notre Maire. Chaque individu a sa propre vie, il fait se qu'il veut tant que se n'est pas dans son boulot. C'est vous qui êtes entrain de coller encore une foi une mauvaise image à notre Ville.