Tribune libre :

Éducation nationale : la FSU demande un changement de méthode


Publié / Actualisé
Le changement de gouvernement du 26 août voit arriver à la tête du ministère de l'Éducation nationale Mme Najat Vallaud-Belkacem ; elle devient donc la troisième responsable de cet important ministère en l'espace de 2 ans alors même que la rentrée est à peine faite dans notre département et se prépare dans l'Hexagone.
Le changement de gouvernement du 26 août voit arriver à la tête du ministère de l'Éducation nationale Mme Najat Vallaud-Belkacem ; elle devient donc la troisième responsable de cet important ministère en l'espace de 2 ans alors même que la rentrée est à peine faite dans notre département et se prépare dans l'Hexagone.

Cette nomination s'inscrit dans un remaniement gouvernemental particulier qui, comme nous le pressentions, témoigne d'une orientation clairement néo-libérale. La FSU n'a eu de cesse de rappeler que les politiques d'austérité et de compression des dépenses publiques nous menaient dans le mur.

Pour autant, la FSU souhaite que l’Éducation nationale rompe avec les pratiques qui ont prévalu ces dernières années où une série de réformes d'ampleur ont été menées à marche forcée, sans concertation réelle et dans la précipitation à l'image de la réforme des rythmes scolaires.

À La Réunion, l'école publique a besoin d'un plan d'urgence pour en finir avec la difficulté scolaire et le  taux illettrisme qui gangrènent notre département.

Plus globalement, le système éducatif, outil incontournable de développement pour notre pays, a besoin, pour assurer sa bonne marche, de se donner le temps d'entendre les analyses de ses premiers acteurs que sont les personnels et leurs représentants qui ont des propositions à faire pour l'améliorer. Les dossiers sont nombreux : formation des enseignants, redéfinition des statuts, crise du recrutement, éducation prioritaire, formation professionnelle, postes... Les attentes sont fortes pour inscrire dans le paysage une véritable ambition au service de la réussite de tous nos élèves.

Cet dans cet esprit que la FSU sera attentive aux initiatives de la nouvelle ministre.

Pour la FSU Réunion, Marie-Hélène Dor, Léandre Billaud

   

1 Commentaire(s)

Evnor, Posté
Oui nous devons défendre l'éducation , dans la reflexion sur la reussite éducative il serait bon d'y associer aussi les représentants des parents