Tribune libre :

Nathalie Bassire : "Il faut rétablir le dialogue social à la CASUD !"


Publié / Actualisé
Depuis avril 2014, au lendemain des élections municipales et communautaires, le dialogue social n'est manifestement plus une priorité de l'équipe en place tant au sein de la mairie du Tampon qu'à la communauté d'agglomération du Sud. Que de désillusions pour ceux qui avaient cru aux promesses électorales !
Depuis avril 2014, au lendemain des élections municipales et communautaires, le dialogue social n'est manifestement plus une priorité de l'équipe en place tant au sein de la mairie du Tampon qu'à la communauté d'agglomération du Sud. Que de désillusions pour ceux qui avaient cru aux promesses électorales !

Les décisions rétrogrades de Monsieur André Thien Ah Koon en sa qualité de président de la CASUD n'ont fait que malheureusement confirmer nos craintes exprimées pendant la campagne des municipales : suppression de la RTT et des tickets restaurant, instauration de la géolocalisation SANS concertation préalable des syndicats, remise en cause du protocole d'accord de 2013 qui prévoyait notamment des mesures favorables à la titularisation et à la CDIsation d'agents en situation précaire mais aussi une revalorisation des bas salaires… Tels sont les funestes exemples du triste monologue asocial et des méthodes de pression imposés au sein de cet Etablissement public de coopération intercommunale, au mépris des représentants du personnel et des agents.

Les cadres dirigeants de cette administration ont préféré demander leur mutation vers des cieux plus cléments, et plus personne de compétent ne postule à leur remplacement : plus de directeur général des services, plus de directeur des ressources humaines, et bien d'autres titulaires de postes-clés sont sur le départ ! Personne ne veut travailler avec le maire du Tampon, pas même les autres maires des communes-membres de la CASUD !

Contrairement aux allégations du maire - président de la CASUD, la situation financière de la collectivité n'est pas catastrophique et ne justifie aucunement la remise en cause des acquis sociaux. Comme il en a pris l'habitude, il invente des déficits pour tenter de tromper la population.

Je demande donc solennellement à Monsieur André Thien Ah Koon et à son équipe de rétablir immédiatement le dialogue social, de respecter les représentants syndicaux en cessant toute forme de pression, et de protéger les agents publics en rétablissant de bonnes conditions de travail.

La démocratie sociale passe en effet par une concertation véritable, sincère, large et efficace : il est temps de la rétablir à la CASUD, en particulier au Tampon !

Nathalie Bassire

Conseillère générale du Tampon

   

2 Commentaire(s)

Tintin, Posté
tak v tue le tampon son bras droit lui mm c un zero a la gauche d un chifre
RITO, Posté
Je suis d'accord avec vous Madame BASSIRE, mais comment faire lorsqu'il y a un dictateur face à vous!

VIVE LA DICTATURE TAKIENNE! J'ai honte d'être Tamponnais!