Tribune libre d'Europe écologie les Verts :

Ce sont les départements qui doivent s'adapter aux handicaps et non l'inverse


Publié / Actualisé
EELVR apporte son soutien au Collectif d'associations de défense des droits des personnes handicapées et à mobilité réduite, qui réclame l'application de la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances et la citoyenneté.
EELVR apporte son soutien au Collectif d'associations de défense des droits des personnes handicapées et à mobilité réduite, qui réclame l'application de la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances et la citoyenneté.

Chaque personne doit pouvoir accéder aux dispositifs de droit commun: accès à l’éducation et à la formation, à l’emploi, au logement, aux loisirs et aux sports, à la culture, à l’information, aux soins, à la mobilité, aux instances de la société civile et civique. L’application de la loi de 2005 a été repoussée en partie, mais le département se doit d’être exemplaire : l’élaboration d’un agenda 22 pour l’égalité des chances des personnes handicapées et valides (22 règles standard sur l’égalité des chances des personnes handicapées adoptées par l’ONU en 1993), permettrait de définir la stratégie à mener pour passer d’une vision sectorielle à une accessibilité universelle.

Ce sont les départements qui doivent d'adapter aux handicaps et non l'inverse.

L'ensemble des candidats EELVR s'engagent à travailler, dans le cadre des compétences du conseil général, dans cet objectif, en veillant particulièrement à l'amélioration des transports en commun et des bâtiments publics pour un accès facilité aux personnes à mobilité réduite. En particulier, le Conseil Départemental ayant la charge des collèges, plus aucun enfant porteur de handicap ne doit rester à la porte de l'établissement de son secteur.

Mélissa Cousin
Porte-parole EELVR

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !