Tribune libre d'Europe Écologie les Verts Réunion :

Ressources en eau potable menacées, inondations... Ce sont nos aménagements qui sont en cause


Publié / Actualisé
Le conseil départemental est en première ligne sur la question de l'eau. À travers le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), il assume un rôle de coordination des politiques de l'eau sous toutes ses formes (fourniture d'eau potable, traitement des eaux usées, irrigation, lutte contre les inondations et gestion de l'eau dans le milieu, notamment les fameuses zones humides...). Tout ceci à l'échelle de toute l'île.
Le conseil départemental est en première ligne sur la question de l'eau. À travers le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), il assume un rôle de coordination des politiques de l'eau sous toutes ses formes (fourniture d'eau potable, traitement des eaux usées, irrigation, lutte contre les inondations et gestion de l'eau dans le milieu, notamment les fameuses zones humides...). Tout ceci à l'échelle de toute l'île.

Or, si on prend la peine de s'intéresser à ce dossier, force est de constater de nombreux déséquilibres. La fourniture en eau des ménages est fragilisée en quantité et en qualité, les inondations sont plus fréquentes et plus destructrices, dans les ravines, les sources dont les anciens gardent la mémoire sont aujourd'hui taries.

Les causes de ces bouleversements sont que trop bien connues :

  • L'imperméabilisation, liée à un urbanisme non maîtrisé et à un amour du béton difficile à comprendre, empêche l'infiltration des eaux et accélère les écoulements qui dévastent tout ;
  • Dans le même temps, les espaces naturels et notamment forestiers fortement réduits ou dégradés ne peuvent plus jouer leur rôle d'éponge.

A titre d'exemple, Saint-Paul a perdu une grande partie de ses espaces boisés classés (EBC, ils auraient dû faire l'objet d'une attention et d'une protection particulière). Dans les programmes d'urbanisme, les espaces communs sont occupés par des parking préférés à des espaces verts ou à des jardins partagés. Trop souvent, les aménagements se font au détriment de l'environnement et aggrave les problématiques hydrauliques.

A ce titre, la mobilisation des habitants de la Saline les Bains est exemplaire et les candidat-e-s écologistes de Saint-Paul leur apportent leur soutien. Dans ce quartier fortement impacté par les inondations, cette mobilisation citoyenne se base sur une compréhension de la problématique, elle doit être écoutée et comprise.

Jean Erpeldinger, secrétaire EELV-Ouest

Mélissa Cousin et Michel Clemente, candidat-e-s écologistes sur Saint-Paul 3

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !