Courrier des lecteurs de Robert Boyer :

Nassimah Dindar, rassembler toutes les bonnes volontés


Publié / Actualisé
Au lendemain de la large victoire de Nassimah Dindar au premier tour des élections départementales, nous pouvons déjà tirer quelques enseignements fondamentaux.
Au lendemain de la large victoire de Nassimah Dindar au premier tour des élections départementales, nous pouvons déjà tirer quelques enseignements fondamentaux.

Nassimah Dindar fut élue Présidente du Conseil Général pour la première fois en 2004 à la tête d’une majorité du centre et de la droite. Elle est toujours restée fidèle à son positionnement politique du centre droit. Nassimah Dindar avait certes dû composer depuis 2008 avec une majorité construite avec les forces de gauche mais elle, incarnation du Conseil Général et présidente de l’UDI974, est bien du centre droit et l’a toujours revendiqué.

Ainsi, Nassimah Dindar se retrouve dans ces élections départementales dans une situation exceptionnelle : d’une part, elle a à sa gauche des candidats de sa majorité qui ont voté toutes ses décisions et qui ne peuvent tirer à boulets rouges sur leur propre bilan ; d’autre part, en tant que leader du centre droit, elle a réussi, avec Didier Robert (Objectif Réunion), Michel Fontaine (UMP) et Ibrahim Dindar (Droite Sociale) à dépasser les vieilles rancunes et recréer une authentique union de la droite.

Femme de consensus, Nassimah Dindar est parvenue à se hisser au-dessus des oppositions d’hier et d’aujourd’hui. Vainqueur au premier tour des élections départementales, au centre de toutes les attentions, elle est devenue le réel pivot du département. La gestion départementale est devenue d’ailleurs à l’exemple de sa présidente : consensuelle, pragmatique et moderne.

En effet, les débats au sein de la collectivité ont toujours été respectueux et constructifs : la gauche a voté oui à toutes ses décisions… Ce calme est la marque d’une présidente moderne, qui tente toujours de trouver un consensus politique autour de son programme. Ce consensus est vraisemblablement dû aussi à la nature même des dossiers traités par le Conseil Général : comment ne pas s’accorder sur l’humain, la détresse, et la solidarité ? C’est bien la question que se pose Nassimah Dindar.

Cette capacité à se concentrer sur l’essentiel sans écouter le bruit de la petite politicaille, lui vaut des amitiés profondes dans toutes les composantes politiques de La Réunion. 

Les électeurs ne se sont pas trompés en votant majoritairement à droite au premier tour des élections départementales à La Réunion.

Les baisses des financements de l’Etat votées par le gouvernement socialiste est une vraie trahison. C’est plus de 30 millions d‘euros par an qui ont été supprimés ! Parallèlement, la Présidente, a mené courageusement, le désendettement du Conseil Général et a réussi, malgré la baisse des dotations de l’Etat et l’explosion du chômage, à boucler des budgets à l’équilibre tout en investissant dans La Réunion.

Mais alors, pourquoi diable les candidats de gauche sont-ils aujourd’hui allés tirer sur Nassimah Dindar et du coup sur leur propre bilan ? Ils sont co-responsables des décisions du Conseil Général qu’ils ont votées pendant 7 ans et ont activement contribué au bilan de Nassimah Dindar. Dès lors, pour les candidats de gauche, communiquer sur un changement radical de politique, critiquer Nassimah Dindar, brûler aujourd’hui ce qu’ils ont adoré hier : c’était complètement absurde et les candidats socialistes ont perdu toute crédibilité auprès des électeurs. Pas étonnant que les résultats de la gauche au premier tour soient aussi décevants. Les électeurs ont clairement exprimé leur préférence pour la véritable continuité et saluer la gestion courageuse et apaisée de Nassimah Dindar.

Le deuxième tour des élections départementales aura lieu le dimanche 29 mars et devrait voir la victoire de la droite. Il faut désormais que les élus de droite tiennent leurs engagements vis-à-vis de Nassimah Dindar car elle s’est imposée comme l’un de ces leaders naturels seuls capables de rassembler!

Robert Boyer

   

2 Commentaire(s)

Le Parti Satanique, Posté
Les socialistes sont tellement idiots qu'ils d'enfoncent eux même!
Le bon, Posté
très bon article. Qui résume bien l'absurdité des socialos. Taper sur leur propre bilan. Et que dire de Leconstant qui veut faire battre la droite antilébrale donc il préfère la droite libérale ? et antisociale alors que la gauche vient de supprimer 30 millions d'euros pour la réunion ! LA gauche est donc économique libérale et c'est une gauche sociale quand elle réduit le budget des DOM TOM ?