Tribune libre du CREFOM :

Soutien au "Collectif pour la mémoire de la prison Juliette Dodu"


Publié / Actualisé
Le CREFOM Réunion, après s'être battu pour que la thématique de l'Engagisme et l'Esclavagisme soit conservée comme unité d'enseignement à L'université de La Réunion après le décès de Sudel FUMA, continue son combat pour que le patrimoine de La Réunion soit préservé et transmis aux générations futures. Cet engagement prend forme notamment par le soutien actif au collectif " Pour un musée de la prison Juliette dodu ". Le CREFOM Réunion et le collectif militent pour que ce haut lieu de l'histoire locale soit rendu attractif et vivant.
Le CREFOM Réunion, après s'être battu pour que la thématique de l'Engagisme et l'Esclavagisme soit conservée comme unité d'enseignement à L'université de La Réunion après le décès de Sudel FUMA, continue son combat pour que le patrimoine de La Réunion soit préservé et transmis aux générations futures. Cet engagement prend forme notamment par le soutien actif au collectif " Pour un musée de la prison Juliette dodu ". Le CREFOM Réunion et le collectif militent pour que ce haut lieu de l'histoire locale soit rendu attractif et vivant.

Cette initiative a trouvé écho jusque dans la capitale parisienne, où, mercredi 8 avril dernier, Bruno MAILLARD du collectif a rendu hommage à feu Sudel FUMA lors d’un séminaire dédié au travail de l’historien à l’Université de Paris 1 - Panthéon Sorbonne. Au cours de ce séminaire Bruno Maillard a fait une intervention sur " Le domaine Juliette Dodu au regard de Sudel Fuma : entre objet d’Histoire et patrimoine culturel "

Localement, le délégué Régional du CREFOM, Richel SACRI a adressé le 10 mars dernier un courrier à M. Le Préfet de La Réunion dans lequel il sollicite son intervention pour que le devenir du site de la prison Juliette Dodu fasse l’objet d’une véritable consultation et réflexion et que l’examen des propositions du " collectif pour la Mémoire de la prison Juliette Dodu " soit au centre de la concertation à engager pour faire de cet espace un lieu de mémoire.

Pour le CREFOM, le projet immobilier envisagé sur ce site est ressenti comme une véritable provocation par les réunionnais de plus en plus nombreux à estimer que ces bâtiments, témoignage patrimonial de notre histoire, imposent un devoir de mémoire qu’il convient de concrétiser conformément au souhait exprimé par le Collectif.

L’engagement du CREFOM aux côtés du collectif vient également en écho au cri de colère de feu Sudel Fuma, l’un des plus grands défenseurs de notre héritage historico-culturel qui, dans une tribune libre, n’avait pas hésité à qualifier de " sacrilège, d’assassinat du patrimoine, de crime culturel ", le projet immobilier sus-évoqué.

Le CREFOM n’ignore pas le besoin urgent de logements dont souffre La Réunion, mais sacrifier à cette urgence sociale un tel espace n’est pas pour lui le choix le plus approprié, nous le répétons, au devoir de mémoire que nous rappelle l’histoire d’une île bâtie au prix de lourds sacrifices humains générés par l’esclavage et l’Engagisme mais aussi , les cris, les pleurs, les souffrances, de ceux qui à un moment de leur vécu, en rupture avec l’ordre social, ont connu l’enfermement.

Le CREFOM précise que dans d’autres lieux du territoire national, la plupart des centres pénitentiaires désaffectés ont connu des reconversions socio-culturelles et artistiques à forte valeur ajoutée. Il serait donc dommage que La Réunion se distingue encore une fois par la singularité de ses choix.

LE CREFOM entend peser de tout son poids aux côtés du collectif pour faire aboutir la juste et noble revendication portée par des réunionnais profondément attachés à la sauvegarde de leur patrimoine historique.

Richel Sacri, délégué régional du CREFOM Réunion

   

5 Commentaire(s)

Kafyab lo maronèr, Posté
Ah aller de l'avant, le crédo de tous les réac. On ferme les yeux sur le passé,
le buldozer démoli notre histoire, et des konar sont la pour applaudir en faisant du misérabilisme. Non vraiment la colonie et les néocolonisateurs ont la vie dure WI :
FOX, Posté
.....Vous avez raison Anin....je suis trop con et inculte....je n ai apparemment pas tout compris.....j aurai du fermer ma grande gueule....Ceci étant dit ce n est pasvous qui allez me faire la morale et m apprendre l histoire DE MON ILE ....
ANIN, Posté
Vous reprenez certaines phrases du CREFOM mais nous n'avez apparemment pas tout compris, il me semble que ce qui est demandé par le CREFOM et le Collectif mis en place par Sudel Fuma, c'est de tenir compte de ce lieu historique, qui n'a pas été qu'une prise mais un lieu d'enfermement de tous les révoltés contre l'injustice, l'esclavage et l'engagisme. C'est seulement par la suite que c'est devenu une prison pour délinquants. L'histoire de La Réunion vous importe peu, vous souhaitez faire disparaître tout ce qui peut faire penser à une Histoire de La Réunion
Des personnes comme Eli, et les révoltés de saint leu ont été enfermés dans ces bâtiments.
On peut trouver des terrains un peu partout pour construire des logements pas seulement à cet endroit. A vous entendre il faudrait raser tous les centres de détentions passées pour y mettre les personnes. Votre seul credo ce sont des logements, parce que votre réflexion ne va pas plus loin : avez vous pensé à ce que vont ressentir ces personnes qui vont vivre sur un tel lieu, ou des éxecutions ont été faites, ou des souffrances ont été endurées;
Que penseriez vous si on rasait des lieux comme Auschwizt ou Dachau !
La Réunion doit préserver ces lieux historiques, il faut que les générations futures sachent que c'est à cet endroit que les révoltés de la liberté ont été enfermés !! Le CREFOM et le collectif ont raison de mener ce combat......
FOX, Posté
....le projet immobilier envisagé sur ce site est ressenti comme une véritable provocation par les réunionnais.....et blablabla....arrèter votre délire, de grace cesser de prendre les réunionnais pour des demeurés bande de manipulateurs....nombre de familles ressentent une grande injustice.....c est d ètre mal logés ou pire ne pas avoir des logements,vous n ètes pas sans savoir bande d égoistes qu il y a plus de 26000 dossiers de demande de logements....c est ça la véritable injustice....ça c est la véritable provocation....le véritable sacrilège, le véritable crime c est d avoir au fil des années menti, manipuler, exploiter le désarroi d une certaine couche de la population....de les avoir rendu.....esclaves....esclaves des temps moderne.....Vous le CREFOM , de part vos propos, vous exprimez votre mépris face aux réunionnais....quand vous dites , je cite : le CREFOM n ignore pas le besoin urgent de logements dont souffre la Réunion ,mais sacrifier à CETTE URGENCE SOCIALE un tel espace n est pas pour lui le choix le plus approprié.... J espère que les réunionnais apprécieront, façon de dire.....De grace arrèter d exploiter l histoire du passé d une manière....diabolique....je fais appel à votre responsabilité....et à votre conscience....Je tiens a préciser, que je suis un fervent défenseur de la mémoire, du patrimoine....pour avoir écrit certains articles sur le sujet.....le respect de la mémoire ne doit pas nous faire oublié le sens d mot.....humanité....

Dolko, Posté
Rendre la prison Juliette-Dodu attractive et vivante ? Quelle connerie ! C'était lorsqu'elle était encore une prison et que des mecs y étaient entassés qu'il fallait s'en préoccuper. Aujourd'hui, il convient de la démolir et d'aller de l'avant.