Courrier des lecteurs :

L'irresponsable TAK appelle à la responsabilité


Publié / Actualisé
Ce n'est ni le premier courrier et ni le dernier courrier que je pense écrire et partager avec vous tous sur la situation de la CASUD. Son chef de file nous laisse régulièrement de quoi parler.
Ce n'est ni le premier courrier et ni le dernier courrier que je pense écrire et partager avec vous tous sur la situation de la CASUD. Son chef de file nous laisse régulièrement de quoi parler.

Sa tribune parue dans le Journal de l’île le 23 mai 2015 pourrait laisser croire que les maires d’opposition sont un frein pour le développement de la CASUD. Il affirme être prêt " sur la base d’une gestion collégiale et responsable répondant aux aspirations de nos concitoyens " à rétablir la situation financière de cette collectivité qu’il estime être en perdition.

Une nouvelle fois il est dans l’annonce et non dans les actes. Une nouvelle fois il crie, mais n’agit pas. Le meilleur exemple à donner est de faire. En tant que tamponnnais, j’attendais de mon maire qu’il agisse en appelant toutes les communes de la CASUD à venir discuter de la situation des finances de la CASUD. Il aurait mieux vallu avant de présenter un budget primitif en déséquilibre, convier les opposants pour pouvoir trouver un terrain d’entente. Parce que comme il est dit de cette tribune, chaque commune a des intérêts d’une part à conserver la CASUD et d’autre part l’aspect financier d’une sortie leur serait difficile. Et donc oui monsieur le maire au vu de ces intérêts, il est certain que si vous les aviez conviés à une " gestion collégiale et responsable " ils auraient répondu présent.

Mais vous avez fait tout l’inverse, présenté un budget en déséquilibre ce qui a conduit le maire de Saint-Joseph et de Saint-Philippe à faire voter avec la majorité présente pendant que la vôtre fuyait la responsabilité, un budget en équilibre. Vous avez fait le choix ensuite de ne pas présenter à la préfecture le budget en équilibre voté par vos opposants, ce qui a conduit in fine la saisine de la CRC. C’est de par votre passivité totale et absolue que les Tamponnaises et les Tamponnais perdront leur commune, et leur avenir commun au sein de la CASUD.

Cette tribune est remplie de paroles, de paroles, et encore des paroles. Une gestion collégiale et responsable ça se fait monsieur le maire.

 Alain Hoarau

   

6 Commentaire(s)

Robot bis, Posté
En fait le robot, aussi connu sous le nom de petite main servile et cireuse de pompes de sa majesté, a aussi le pouvoir de changer de prénom et de s'appeler John (ça c'est pour le rock) Serge -, Nadine et Yves. On dit qu'il est schizophrène
John, Posté
Les Tamponnais ont fait un choix très peu judicieux de remettre un tel personnage au pouvoir lorsqu’on pense à ce qu’il a fait dans le passé !

-Souvenons-nous de l’affaire du 4X4
-Souvenons-nous du 23 mars 1994 (des femmes tabassées devant la mairie)

TAK a infantilisé une bonne parti des Tamponnais. Les pauvres, ils ont besoin d’être émancipés !
Serge, Posté
TAK, est conduit par l’esprit de vengeance, on n’en tirera rien de bon……
Nadine, Posté
La vengeance est un plat qui se mange froid dit-on ! Aujourd’hui, après plusieurs années sans trop de pouvoir notre nouveau (ancien) maire se régal.

-Fermeture de l’OMS
-Fermeture de l’USST
-Fermeture d’associations pour les personnes âgées
Bref, toute personne ayant été avec son adversaire n’a plus sa place dans les deux collectivités (Mairie du Tampon et CASUD) maintenant que Monsieur TAK est le chef.
VIVE LA DICTATURE TAKIENNE
J’ai honte d’être Tamponnaise
Robot, Posté
Tiens, Yves c'est le nouveau surnom du robot posteur de commentaires anti Thierry Robert ?
Yves, Posté
De toute façon nous savons que Thierry Robert parle beaucoup, bla bla bla mais les actions ne suivent pas. Au mois d'août de l'année dernière sur une antenne tv il avait promis d'apporter une solution relative à la Nouvelle Route du Littoral quelques semaines plus tard ! Cela va bientôt faire un an... Paroles ...paroles...... paroles, que des paroles.