Tribune libre du collectif Touch pa nout' roche :

Une heure pour défendre La Réunion


Publié / Actualisé
Nous sommes ouvriers, commerçants, étudiants, fonctionnaires, artisans, pêcheurs, agriculteurs, enseignants, retraités, médecins, infirmières, lycéens, demandeurs d'emploi, mères et pères de famille... nous sommes tous Bois Blanc.
Nous sommes ouvriers, commerçants, étudiants, fonctionnaires, artisans, pêcheurs, agriculteurs, enseignants, retraités, médecins, infirmières, lycéens, demandeurs d'emploi, mères et pères de famille... nous sommes tous Bois Blanc.

Nous nous sommes regroupés autour d’un collectif Touch pa nout' roche avec un seul et unique objectif, faire reculer le projet de carrière entre les Ravines du Trou et des Avirons, un site naturel de la côte Ouest, un littoral exceptionnel classé qui ouvre la porte du Sud.

Si au terme de la procédure administrative en cours, l’autorisation préfectorale est donnée pour l’exploitation de cette méga carrière, la santé, la vie quotidienne de milliers de Réunionnais, notamment ceux des communes des Avirons, de l’Etang-Salé et de Saint-Leu,  seront mis en grand danger. L’un des principaux réseaux routiers entre le Sud, l’Ouest et le Nord avec plus de 900 passages de camions de 38 tonnes chaque jour, sera asphyxié. Enfin, ce sera la disparition irrémédiable d’un environnement paysager dont une partie est en espace boisé classé, associé à une biodiversité remarquable constituée par la faune et la flore de ce lieu unique.

Notre mobilisation va aujourd’hui au delà des territoires concernés directement par la méga carrière de Bois Blanc. Nombreux sont les Réunionnais qui nous ont rejoints au cours de ces derniers jours. Plus de 10 000 signatures ont été apposées sur notre pétition en ligne, plusieurs centaines de personnes ont fait connaître leur intention de venir dimanche à notre chaîne humaine, des chefs d’entreprises ont manifesté leur volonté de nous aider, sans compter les artistes qui se mobilisent actuellement pour le grand kabar du 21 juin.

Nous insistons sur notre liberté d’expression pour cette mobilisation. Nous avons choisi de ne pas nous positionner concernant la Nouvelle Route Littorale, nos membres sont libres de leur opinion à ce sujet. Notre cause se limite à préserver Bois Blanc, sa population, sa diversité environnementale. Nous avons invité tous les maires et leur conseil municipal au grand complet, munis de leur écharpe tricolore, parce que nous avons besoin des représentants de la République pour défendre notre cause.

Dimanche, nous appelons tous les Réunionnais à consacrer une heure de leur temps à la défense de ce qui, à travers Bois Blanc, constitue le l’âme réunionnaise.

Venez nombreux dimanche 7 juin à 9h30 à Bois Blanc.

Le collectif Touch pa nout' roche

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !