Tribune libre de la CGTR Éduc'action :

La ministre de l'Éducation nationale refuse de recevoir l'intersyndicale de l'éducation


Publié / Actualisé
Alors même que l'indicateur des difficultés scolaires vire au rouge vif dans notre académie et que nous sommes sinistrés sur le plan éducatif, la ministre de l'Éducation nationale a opposé une fin de non recevoir à l'intersyndicale de l'éducation. Pas d'audience accordée !
Alors même que l'indicateur des difficultés scolaires vire au rouge vif dans notre académie et que nous sommes sinistrés sur le plan éducatif, la ministre de l'Éducation nationale a opposé une fin de non recevoir à l'intersyndicale de l'éducation. Pas d'audience accordée !

L’avenir de nos jeunes sur notre territoire, à l’évidence, ne vaut pas un peu de temps de son précieux  agenda. La communauté éducative, notamment les personnels apprécieront !!!  

A l’évidence, la ministre de l’Éducation nationale préfère cultiver les sorties médiatiques plutôt que le dialogue direct avec les représentants des personnels. Elle est plus à l’aise dans la brutalité et le passage en force (signature de la réforme des collèges le jour même d’importantes manifestations) que dans l’écoute où manifestement elle ne brille pas   

La CGTR Éduc’action regrette que la ministre n’ait pas voulu entendre la voix des professionnels du  terrain qui se font l’écho des graves et sérieuses difficultés de notre système éducatif.

La Réunion, qui cumule bien des retards sur le plan éducatif, méritait bien mieux qu’un simple revers de main.

La CGTR Éduc’action

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !