Tribune libre de Thierry Robert :

L'intolérable prise en otage des étudiants réunionnais boursiers


Publié / Actualisé
Nous connaissons tous les difficultés auxquelles les jeunes Réunionnais peuvent faire face lorsqu'ils projettent de poursuivre leurs études dans l'Hexagone ou à l'étranger.
Nous connaissons tous les difficultés auxquelles les jeunes Réunionnais peuvent faire face lorsqu'ils projettent de poursuivre leurs études dans l'Hexagone ou à l'étranger.

Le manque d’information sur la diversité des cursus qui leur sont accessibles, l’éloignement géographique, le coût financier du voyage et de la vie quotidienne loin de notre île impossible à assurer dans sa totalité par une majorité de familles réunionnaises.

Sur ce dernier point, je suis indigné par l’information du non versement de tout ou partie de leur bourse à plusieurs étudiants réunionnais actuellement au Québec.

Quelle que soit la nature du problème qui est survenu entre Ladom et la Région Réunion, il est intolérable que ce soit les étudiants qui en essuient les conséquences. Ils étudient loin de leur île, de leur famille, ils dépendent financièrement de la bourse qu’ils reçoivent chaque mois. Dans ces conditions, nous devons tout faire pour qu’ils puissent suivre leurs études dans la plus grande sérénité.

Il faudra que les autorités chargées de verser leur bourse aux étudiants (Ladom et la Région Réunion) fassent la lumière sur la responsabilité de chacun dans cette affaire. Quelque part, quelqu’un a pris une décision inconséquente, sans en prendre la mesure, sans même en informer les premiers concernés. Nos étudiants partis à des milliers de kilomètres pour se former méritent un peu plus de respect.

Thierry Robert

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !