MENU

Tribune libre de Reynolds Michel :

"Le manichéisme, c'est commode !"


Posté par
Vouloir renforcer le lien entre éthique et politique, tout en voulant faire de son abstention au second tour des élections régionales de 2015, voire de l'abstention en générale, un acte de résistance politique, est assez sidérant, d'autant plus qu'elle est le Maire d'une ville de plus de 30 000 habitants, élue avec 6 241 voix sur 20 638 inscrits en 2014, et, de surcroît, enseignante.
Vouloir renforcer le lien entre éthique et politique, tout en voulant faire de son abstention au second tour des élections régionales de 2015, voire de l'abstention en générale, un acte de résistance politique, est assez sidérant, d'autant plus qu'elle est le Maire d'une ville de plus de 30 000 habitants, élue avec 6 241 voix sur 20 638 inscrits en 2014, et, de surcroît, enseignante.

Comment appeler à la participation, à la délibération et à la supervision des citoyens en faisant de l’abstention un acte de vitalité politique ? C’est participer à la crise de la démocratie qu’on dénonce. "Les gens, dites-vous, sont dégoûtés de la politique". 45% d’abstention, c’est trop, beaucoup trop. A qui la faute ? Il semble que les responsabilités soient multiples. Cette forte abstention doit donc interpeller tout un chacun. La gouvernance doit pouvoir se faire sur une basse plus large.

Néanmoins, les abstentionnistes ne constituent pas, ici comme ailleurs, un bloc homogène. Ils ne sont pas tous des indignés, des dégoûtés de la politique. Le déclin de la confiance des citoyens dans les élus et les institutions n’est pas la cause exclusive de l’abstention. Pour lutter efficacement contre l’abstention, qui est l’affaire de tous, il convient de procéder à une analyse bien plus sérieuse que celle que nous livre Mme Vanessa Miranville. Un travail d’éducation et de formation à la citoyenneté, à tous les niveaux, s’avère indispensable et urgent.

D’autre part, Mme Vanessa Miranville semble ignorer la longue histoire de luttes et de sacrifices du peuple réunionnais pour que les élections puissent se dérouler normalement. Des citoyens n’ont pas attendu Mme Miranville pour labourer le terrain. Certes, les hommes et les partis politiques n’inspirent plus beaucoup de confiance et les citoyens sont plus spectateurs qu’acteurs. Un énorme travail est à faire pour redonner à la politique toute sa noblesse à associant étroitement les habitants citoyens à la gestion des affaires de la cité.

Mme Vanessa Miranville, qui est une élue très respectable, a raison de vouloir agir dans ce sens, mais pour l’heure elle est une élue parmi les autres, une politicienne parmi d’autres. Elle est du côté des gouvernants, du pouvoir. Malgré une certaine posture, elle n’est pas au-dessus de la mêlée. Elle n’a pas encore fait la preuve qu’elle agit avec plus de hauteur de vues que les autres, que la justice et l’équité soient les fondements de sa gouvernance dans une logique d’émancipation des citoyens de sa commune.

Reynolds Michel

   

7 Commentaire(s)

Gérard Jeanneau, Posté
On doit comptabiliser les bulletins blancs : en plus des listes habituelles, on doit trouver impérativement le paquet pour les votes blancs. Chacun doit par ce vote montrer qu'il ne vote ni pour la peste ni pour le choléra ou qu'il envoie un message de protestation. Actuellement ce vote est considéré comme nul, mais sans être réellement nul : en effet, il est compté à part, mais on n'en tient pas compte pour la suite du scrutin. C'est une grande injustice. Et à quoi bon se déplacer puisque le résultat est le même. C'est ce que crient la clairvoyante Vanessa Miranville, maire de La Possession ... et votre serviteur. Ce cri est un cri de bon citoyen, un appel à établir enfin une démocratie sur de bonnes bases. Le bulletin blanc doit avoir le même sort que le bulletin actuellement validé. Le suffrage exprimé, c'est la somme des bulletins blancs et des bulletins validés. Plus d'ostracisme !

Nos députés et sénateurs doivent rectifier cette grave injustice, et les abstentionnistes se déplaceront pour voter. Nos seigneurs de notre pitoyable république sont les grands responsables de l'abstentionnisme ! Et ils y tiennent; comme la crémière, ils font leur beurre ! Effectivement, belle aubaine pour Didier Robert, élu avec 10 pour cent des voix, alors que, dans un tel cas de figure, c'est la préfecture qui devrait prendre les rênes de la Région Réunion, en attendant des jours meilleurs.

Les électeurs qui ne veulent ni de la peste ni du choléra doivent pouvoir être entendus. Actuellement pour l'être, quand on veut protester, il faut couler un bulletin au profit de Marine Le Pen ou de Mélenchon ! Et nos bricoleurs de la loi, députés et sénateurs, ne se rendent pas compte qu'ils apportent ainsi leur soutien au Front National qu'ils combattent bien maladroitement par ailleurs, en faisant faire au 2ème tour des accommodements dans l'arrière-cuisine !

Une pauvre journaliste de RTL Réunion est tombée dans le panneau : je viens de l'entendre, elle a osé dire que Didier Robert a été élu avec une large majorité ! Mais elle ne tient compte ni des bulletins blancs ni des abstentionnistes, ceux-ci, pour la plupart, hostiles à la maudite NRL. Et Didier Robert, le monsieur 10%, fier comme un paon, pavane après cette victoire à la Pyrrhus, alors que la majorité des Réunionnais sont contre ce projet délirant de près de 3 milliards d'euros !

Mais où donc est le visage de Dame Démocratie ? On marie trop facilement légitimité et légalité ! Notre Mariane devrait arborer, en signe de deuil, un petit ruban noir, un crêpe bien noir !

Vanessa Miranville est d'autant plus courageuse qu'elle dénonce le système dont elle a bénéficié. Elle est la seule élue à clamer qu'il faut modifier la loi électorale, seule élue avec un autre ex-élu, ex-bras droit de Manuel Valls, Philippe Pascot, auteur de "Pilleurs d'Etat" !

Sous les cocotiers, elle peut passer pour une écervelée qui crache dans la soupe; mais chez ceux qui ont pour credo le bon sens, elle est une dame particulièrement courageuse... et honorable : elle apporte sa contribution pour ne plus faire pâlir Dame Démocratie !

http://www.courriers-reunion.fr/Vote-blanc.html
.
Mélissa, Posté
"Les Citoyens de Vote Blanc exigent que le vote blanc soit compté comme un suffrage exprimé et qu’il ait un caractère invalidant s'il est en majorité absolue (50% + 1 voix)."
Pour forcer les décideurs à l'entendre, qu'existe t-il comme recours autre que l'abstention?
La Démocratie peut encore être améliorée.
Sitarane, Posté
Bien
Sitarane, Posté
V.M a commis un acte héroïque, maintenant il faut aller au plus près des habitants.
Pascal, Posté
Je ne comprends pas le commentaire précédent ??? On valide un "post" insultant sur le journaliste qui écrit l'article au lieu de commenter sur le fond de l'article... Article qui ne fait que relater la vérité, non ?
Je valide ce qui est écrit !!! Je pense que je ne suis pas seul !!!Madame ne fait plus l'unanimité on dirait !!!
"Qui sème le vent, récolte la tempête ..."
Jean François, Posté
Miranville : Courage ou erreur politique ?
Vanessa Miranville a été élue par le système, c’est vrai. En s’abstenant, elle veut nous faire réaliser que le système, dit démocratique, est dévoyé, c’est vrai. C’était un risque, mais elle l’a pris et qui mieux qu’un élu au cœur du système peut nous faire prendre conscience de sa dérive. Qui va entendre ce message, les abstentionnistes ?
C’est un message très dérangeant. La plupart de ceux qui vont voter, le font pour accomplir leur devoir de citoyen et répondre à ce qu’ils pensent être « la Démocratie » et ceux qui ne vont pas voter le font par dégoût des élus qui leur ont fait des promesses qu’ils tiennent très rarement ou par rejet des partis qui ne rechignent pas à s’associer avec des brebis galeuses qui ont trahis les électeurs en trichant et volant, par le constat que leur condition de vie ne s’améliore pas quel que soit le parti en place et enfin les laxistes et égoïstes qui se désintéressent du monde qui les entoure tout en en profitant.
Les partis se sont appropriés les élections, et aujourd’hui, ce sont les leaders de ces partis, avec leurs armées de partisans, qui défendent leur image pour assouvir leur besoin de pouvoir plutôt que de défendre des projets qu’ils réalisent rarement et gérer réellement la société.
Si l’on veut s’approcher de la démocratie, il faut que tout le monde aille voter car il est insupportable qu’un élu ne représente généralement que moins de 20% des inscrits des listes électorales.
Miranville a tapé du poing sur la table en s’alliant aux abstentionnistes, c’est courageux car elle sait qu’elle a été élue grâce aux mêmes règles et qu’elle ne représente qu’un faible pourcentage de sa population.
A-t-elle visé juste, en faisant le buzz, pour ramener les déçus de la politique à voter ?
La Politique est-elle indispensable à la gestion de notre société, alors que l’on constate que ce sont des fonctionnaires non-élus qui la gèrent et qui influent sur toutes les décisions?
Bien ou mal cela reste un challenge.


, Posté
Et quand il s'est fait défroquer lui aussi a été rejeté sans nuance. Intolérable donneur de leçons !