Tribune libre d'Olivier Hoarau :

Conditions de travail des pompiers et projet de construction du centre de secours du Port


Publié / Actualisé
Je déplore l'agression dont ont été victimes les pompiers du Port dans l'exercice de leurs fonctions mercredi dernier. Je tiens à leur témoigner tout mon soutien et mon respect pour les missions de protection de nos concitoyens, qu'ils assurent parfois au péril de leurs vies.
Je déplore l'agression dont ont été victimes les pompiers du Port dans l'exercice de leurs fonctions mercredi dernier. Je tiens à leur témoigner tout mon soutien et mon respect pour les missions de protection de nos concitoyens, qu'ils assurent parfois au péril de leurs vies.

Je souhaite aujourd’hui leur rappeler mon engagement à faire du Port une ville où il fait bon vivre. Cette qualité de vie passe par la sécurité de tous sur notre territoire et nous y travaillons. Comme nous l’avons rappelé dans la motion remise à la Sous-Préfète et au Commissaire le 30 janvier dernier, nous demandons le renforcement des effectifs de police au Port et un meilleur ancrage de leurs services en cœur de ville. A notre niveau, nous avons créé un service de police municipale et accentuons nos actions de proximité en matière de prévention de la délinquance.

Concernant les conditions de travail des pompiers, nous avons organisé hier une réunion de travail avec l’ensemble des parties concernées par le projet de construction d’un centre de secours sur notre territoire.
Les services du SDIS, la SPL Avenir, maître d’ouvrage du projet pour le compte de la Ville et les services de la Mairie ont évoqué ensemble le calendrier. Nous nous sommes engagés à respecter le programme de travaux dans la limite du budget initial approuvé en 2012 et la SPL Avenir s'est engagée à respecter les délais avec un démarrage des travaux au plus tard le 1er février 2017.

La sécurité des personnes et des biens constitue le socle d’une vie sereine pour tous. J’engage l’ensemble de nos concitoyens à respecter le travail de ceux qui y veillent.

Olivier Hoarau

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !