Tribune libre de l'intersyndicale du BTP :

Patron, si vous souhaitez arrêter le conflit avant que cela ne dégénère il est temps de se réunir


Publié / Actualisé
Rester à table sans donner à manger c'est se foutre du monde. Négocier à zéro ce n'est pas une négociation surtout après 3 réunions. Ce ne sont pas les organisations syndicales qui ont quitté la table, mais les organisations patronales. Les syndicats de salariés ont toujours privilégiés la voie de la négociation.
Rester à table sans donner à manger c'est se foutre du monde. Négocier à zéro ce n'est pas une négociation surtout après 3 réunions. Ce ne sont pas les organisations syndicales qui ont quitté la table, mais les organisations patronales. Les syndicats de salariés ont toujours privilégiés la voie de la négociation.

Concernant le nombre d’entreprises  liquidées en 2015 (pas supérieur au niveau des années précédentes)  il faut également prendre en compte les créations d’entreprises.

Le patronat affirme qu’il n’y a pas d’activités, mais nous pensons qu’ils ne connaissent pas la réalité du terrain au vue du nombre de chantier BTP que nous sommes allés visités.

Les patrons affirment que ce ne sont pas eux de faire l’activité. Nous demandons fermement à l’Etat de cesser de verser le CICE si cela ne débouche pas sur de l’activité et de l’emploi. C’est de l’argent donné aux actionnaires !

Pour rappel, en 2016 le CICE représentera une subvention de 9% de la masse salariale accordée aux entreprises pour développer l’activité et l’emploi. Les impossibilités annoncées par les organisations patronales au titre des augmentations de salaire sont contrées par certaines entreprises qui ont d’ores  et déjà accordé des augmentations de plus de 3% cette année.

Concernant les 500 grévistes sur 16000 salariés du BTP, nous remercions les organisations patronales de nous rappeler d’être plus visible sur leurs sites. Cependant sachant que la route du littoral à elle seule compte 700 salariés, ou se trouvent-ils, s’ils ne sont pas en grève ?

Nous attirons par contre l’attention du public sur le comportement inadmissible de certaines entreprises en activité. Pour rentrer dans le concret, des entreprises comme BL, DLC, Valromex … fonctionnent quasi exclusivement avec des intérimaires.

Comment voulez-vous que des salariés jetables à la journée puissent faire grève?

Nous dénonçons la connivence de la Direction du Travail qui laisse ces entreprises perdurer en ne respectant pas le droit du travail. Il est grand temps que des contrôles renforcés soient fait sur ces entreprises pirates qui salissent la réputation du BTP. Non au BTP low cost

A propos des 1.07% d’augmentation en 2016 nous n’avons pas été informés de cette proposition. Plus sérieusement la mutuelle a été négociée pour partie au niveau de la famille mais la plus grande partie faisait l’objet d’une loi qui imposait la mise en place de cette mutuelle pour les entreprises qui n’en n’avaient pas.

Patron vous ne souhaitez pas négocier ?  Vous nous provoquez, nous sommes patients mais cette patience va atteindre sa limite et les prochaines actions seront plus musclées et vous en serez les responsables.
Si vous souhaitez arrêter le conflit avant que cela ne dégénère il est temps de se réunir et de trouver une solution car nous n’avons jamais fermé la porte des négociations.

Intersyndicale du BTP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !