Tribune libre de Eric Michel :

Election présidentielle : et maintenant, quelles voies ?


Publié / Actualisé
Dans une précédente tribune libre, avant le 1er tour de l'élection présidentielle, j'avais écris "le peuple au pied du mur". Les résultats du dimanche 23 avril ont validé cette position. Je ne me joindrai pas à ceux qui depuis dimanche soir font comme d'habitude "de grandes analyses", croient tout savoir, sur les plateaux de télévisions, dans la presse écrite ou encore sur les radios et ressortent les mêmes discours depuis des décennies.
Dans une précédente tribune libre, avant le 1er tour de l'élection présidentielle, j'avais écris "le peuple au pied du mur". Les résultats du dimanche 23 avril ont validé cette position. Je ne me joindrai pas à ceux qui depuis dimanche soir font comme d'habitude "de grandes analyses", croient tout savoir, sur les plateaux de télévisions, dans la presse écrite ou encore sur les radios et ressortent les mêmes discours depuis des décennies.

La colère des électeurs, le rejet de la classe politique traditionnelle, l'exaspération, le désespoir, etc... ne datent pas du 23 avril 2017.... mais faut bien trouver quelque chose à dire et si possible le plus sérieusement ajoutant une pointe alarmiste.

Si en Métropole, Marine Le Pen est en 2ème position, éliminant par la même et le candidat Les Républicains François Fillon et le candidat du Parti Socialiste Benoit Hamon ; et si à La Réunion, c'est Jean Luc Mélenchon qui arrive en tête suivi de près par la candidate du FN, les électeurs ont (enfin) utilisé leur arme, leur seule arme, le bulletin de vote, pour dégager tous ceux qui nous promettent des jours meilleurs depuis 50 ans ! Un coup la Droite, un coup la Gauche, un coup la cohabitation ... bref une pseudo-alternance mais en continue !!! Pour se partager les privilèges de la République sans se soucier des vrais besoins de la population.

Je me répète encore, le vote Le Pen ne traduit ici aucune adhésion à son programme. Même chose pour Mélenchon avec qui on peut être en désaccord sur plusieurs points. Mais ces 2 candidats ont su capter la colère des électeurs, ils ont su réellement parler, lors de cette campagne du 1er tour, des problèmes quotidiens de la population.

Aujourd'hui, ceux qui nous ont mis dans cette situation sont les premiers à nous dire: attention danger! A aucun moment, ces partis traditionnels ne se remettent en cause, ne reconnaissent leur échec ayant
entrainé la faillite du système et jeté le discrédit sur la politique au sens noble du terme.

Certains, depuis dimanche soir, brandissent le spectre du fascisme, de la 3ème guerre mondiale, de la fin du vivre ensemble à La Réunion ; bref ça va être l'apocalypse. Mais, une fois de plus, on veut nous détourner du véritable enjeu de ce 2ème tour : la fin du Système crée par ceux la même qui crient aujourd'hui aux loups !

Car, faut il juste rappeler qu'un Président de la République ne peut rien faire sans majorité à l'Assemblée Nationale! Aucune de ses mesures ne peut entrer en vigueur sans la validation de la Représentation Nationale. C'est là tout l'enjeu. Le "front républicain", fissuré en 2017, contrairement à 2002, prouve bien que les mentalités évoluent....

Le plus scandaleux encore c'est ce à quoi qu'on assiste depuis dimanche soir. Pour beaucoup, faisant partie du système, : Macron est déjà Président !! A tel point qu'une fête a été organisée à la Rotonde, une brasserie chic de Montparnasse !!!! Ça ne vous rappelle pas le Fouquet's de Sarkozy en 2012?

Dans la foulée, ils se partagent déjà les postes ; ils font déjà le casting pour le futur 1er Ministre et autres membres du prochain Gouvernement avant même l'issue du 2ème tour !!!!!!! Quel manque de respect pour l'expression démocratique.

Par ailleurs, pour nous boucher les yeux, comme d'habitude, on nous lance : on vous a compris !!! Des Assises de l'Outre Mer vont être organisées dans 3 mois !!! voilà LEUR solution... des Assises !!!! Mais on a déjà donné dans ce domaine non ? Il n'y a pas eu déjà des États Généraux de l'Outre Mer ? Les Assises de l'Égalité sociale ? Des journées de l'Outre Mer ? N'existe-t- il pas des Délégations Outre Mer à l'Assemblée Nationale et au Sénat ? Pour quel résultat? Ah oui, cela a abouti à l'Égalité réelle!!! MDR, comme qui diraient les jeunes!!

Le 07 mai: faisons capoter ces plans pré-établi sans nous; Amplifions le vote du 23 avril... et rien ne sera plus comme avant. Le front républicain DOIT exister, non pas le 07 mai mais au mois de juin lors des législatives et ce... quel que soit le Président de la République. Il reviendra alors aux (nouveaux) élus que nous enverrons à l'Assemblée Nationale de porter et de défendre véritablement nos revendications.

Pour ma part, j'ai choisi de ne pas choisir entre la dengue et le chikungunya. Je voterai blanc, prenant ainsi rendez-vous pour le mois de juin. Le chantier ne fera alors que commencer... si le mur est abattu...

Eric Michel

   

4 Commentaire(s)

KUNTA KINTé, Posté
M. Eric Michel

Votre choix vous honore , libre à celles ou ceux qui votent .

Macron n'a pas encore gagné sauf si la participation du 7 Mai est inférieure à 60%
Le Pen n'a pas encore perdu sauf si la participation du 7 Mai est supérieure à 60%
Ma&rc Marie, Posté
Annoncer que vous voterez blanc meme si vous avez votre carte de presse ne doit gêner personne?? Moi je ferais certainement pareil mais souhaite ne pas le regretter! Ce qui me gene c'est la classe politique qui fut sanctionner qui appelle a voter pour ou contre une personne ,mais bon dieu ils se prennent pour qui? Nous pouvons mieux comprendre pourquoi le citoyen quitte notre vie politique...
Eric michel, Posté
Non Mr : 1: je n'ai jamais eu de carte de presse; 2: depuis le 1er avril, j'ai arrêté mes activités professionnelles; ce qui veut dire que je retrouve ma liberté de parole comme vous. Par ailleurs, vous trouvez rien à redire sur d'autres journalistes encartés toujours en activité et qui font quasi ouvertement campagne pour tel ou tel candidat lors de différentes élections!! cordialement. Eric Michel.
T42, Posté
Par déontologie, quelqu'un qui se prétend journaliste et qui en a la carte ne devrait pas annoncer son vote ni inciter les lecteurs du journal à le suivre.
C'est donner du grain à moudre à tous ceux (Le Pen, Fillon) qui tapent joyeusement sur les journalistes à longueur d'année et qui les font huer dans leurs meeting.