[VIDEO] Sainte-Suzanne - Quartier Français (actualisé) :

Cannes à sucre : les Jeunes Agriculteurs manifestent au siège de Tereos


Publié / Actualisé
Le syndicat des jeunes agriculteurs a mobilisé ses membres devant le siège de Téréos (groupe industriel sucrier), à Quartier Français (Sainte-Suzanne) ce jeudi 4 mai 2017. A la suite de l'annulation du Comité paritaire interprofessionnel, les négociations dans le cadre de la convention canne, arrêtées depuis 15 jours, ne pourront reprendre. Les agriculteurs ont donc illustré leur colère ce jeudi matin.
Le syndicat des jeunes agriculteurs a mobilisé ses membres devant le siège de Téréos (groupe industriel sucrier), à Quartier Français (Sainte-Suzanne) ce jeudi 4 mai 2017. A la suite de l'annulation du Comité paritaire interprofessionnel, les négociations dans le cadre de la convention canne, arrêtées depuis 15 jours, ne pourront reprendre. Les agriculteurs ont donc illustré leur colère ce jeudi matin.

"Tant que le déblocage de la situation ne se fera pas, nos actions persisteront car nous avons montré notre patience depuis 15 jours et nous attendons des résultats" déclarent les planteurs de canne dans un communiqué publié ce matin.

 

 

Devant le siège de Téréos, une mobilisation pacifique s'est formée en milieu de matinée. Les agriculteurs souhaitent négocier la valeur de la canne à sucre avant le début de la campagne sucrière. Du côté des industriels, les négociations sont interropues et les réunions tardent à avoir lieu, selon Bruno Robert, président du syndicat des Jeunes agriculteurs. "On devait avoir une réunion la semaine dernière, il devait il y en avoir une aujourd’hui (...)  rien n’est fait, ils ne veulent pas négocier avec les planteurs" estime le président.
 

Lors du dernier comité paritaire de la canne à sucre, le syndicat avait déjà menacé de mener plusieurs actions "brutales" à l'encontre de Téréos, si les revendications des planteurs n'étaient pas "assez entendues" par les industriels.

 

 

De son côté, le syndicat du sucre a réagi au blocage via un communiqué publié ce jeudi en fin de matinée, que nous publions dans son intégralité ci-après :

Depuis 10h ce jour, l’accès au siège de TEREOS OI, à Quartier Français, est bloqué à l’initiative des représentants du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Curieusement, ce même Syndicat avait, pas plus tard qu’hier, co-signé avec le Syndicat du Sucre de La Réunion (représentant les industriels), une charte de bonne conduite et de respect mutuel pour la reprise annoncée et imminente des négociations de la convention canne.

Alors que ces derniers jours, certains comportements violents inadmissibles avaient rendu impossible le bon déroulement des deux premières réunions du Comité paritaire de la canne à sucre (CPCS) - empêchant notamment de définir le calendrier des discussions relatives au volet B de la Convention canne - la situation semblait avoir trouvé une voie d’apaisement hier soir.

En effet, l’ensemble des Syndicats membres du CPCS, Jeunes Agriculteurs compris, avaient réaffirmé leur volonté de s’engager en faveur de la reprise rapide d’un dialogue nécessaire, serein et constructif et de signer unanimement une charte de bonne conduite et de respect mutuel.

Le Syndicat du Sucre, représentant les industriels, avait fait de la signature de cette charte un préalable à la reprise des négociations. Désormais, en ayant signé cette charte, les parties se sont engagées à :

- tenir des séances où les débats sont sereins, où des arguments peuvent être échangés sans injonctions, insultes, intimidations ou pressions de quelque nature que ce soit.

- tenir à l’écart de toutes les séances du CPCS les personnes ayant menacé, intimidé ou porté des coups aux participants aux discussions

- à prendre les dispositions de leur ressort permettant la sécurité et la libre circulation des personnes et le respect de l’ensemble des sites de toute nature concourant à l’activité de la filière et de ses membres

- à veiller à la bonne application des décisions prises au sein du CPCS

Dans ce contexte que tout laissait entendre comme étant apaisé, les industriels ont donc fait savoir dès hier soir aux syndicats agricoles, dont les JA, qu’ils étaient favorables à ce que les discussions reprennent rapidement.

Dès ce matin, le CPCS a fixé la date de la prochaine réunion de négociation au mercredi 10 mai 2017 à 14h30, avec pour ordre du jour:

1 – L’approbation des PV du 21 mars 2017 et du 20 avril 2017

2 – La planification et validation du calendrier des discussions

3 – Le suivi des engagements réciproques

Ce blocage inutile du siège de TEREOS OI, aussi inattendu qu’incompréhensible, compte tenu de l’engagement signé par le syndicat des Jeunes Agriculteurs et le Syndicat du Sucre hier soir, suscite l’interrogation des industriels sur les raisons profondes du double-jeu du syndicat JA et sur la stratégie qu’il poursuit avec cette volte-face.

Le Syndicat du Sucre de La Réunion, plus que jamais, appelle chacun à respecter ses engagements en faveur de la reprise rapide d’un dialogue nécessaire, serein et constructif.

mp/rb/jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !