Courrier des lecteurs de Jean-Claude Comorassamy :

"Une page nouvelle s'ouvre pour Thierry Robert"


Publié / Actualisé
Dans les coulisses, échos journalistiques, internet... des rumeurs insistantes fleurissent de partout sur une probabilité forte, qu'un Réunionnais soit nommé Ministre suite à la large victoire du jeune Emmanuel Macron, âgé de 39 ans à la Présidence de la République avec un score avoisinant les 65,7 % des voix.
Dans les coulisses, échos journalistiques, internet... des rumeurs insistantes fleurissent de partout sur une probabilité forte, qu'un Réunionnais soit nommé Ministre suite à la large victoire du jeune Emmanuel Macron, âgé de 39 ans à la Présidence de la République avec un score avoisinant les 65,7 % des voix.

Un homme parmi les possibles, d’être aussi au sommet de cette gloire, demeure en la personne du Député-maire de St-Leu Thierry Robert à un poste de Ministre, lui qui a été un grand supporteur du candidat d’Emmanuel Macron de la première heure. Lui, qui a apporté très clairement son soutien au mouvement " En marche " avec un score de près de 70% des voix à St-Leu et de 60,5 % environ pour toute la Réunion.

Face aux résultats obtenus en raison de son investissement dans la campagne de la présidentielle et face à la nouvelle ère qui s’ouvre. C'est fort possible qu'un portefeuille au gouvernement lui soit attribué. Si tel est le cas, ce sera une ascension fulgurante vers le haut de la scène politique ministérielle de ce jeune élu Saint-Leusien, âgé d’à peine 40 ans. Avec un parcours politique d’une exception rare, qu’il a su cultiver au fil du temps. S’agissait-il dès cette époque d’amorcer une "nouvelle culture politique" à La Réunion ?

Militant associatif à Piton St-Leu, il créa l’association "Partage" afin d’aider les personnes en difficultés sociales, tout en dénonçant une "colonisation moderne" régnant à La Réunion. Bien vite, il devient délégué départemental des jeunes de l’UDF dès 2006, en sympathisant jusqu’aujourd’hui encore avec son mentor de la politique M. François Bayrou.

C’est ainsi, que l’association "Partage" dont il était président, conduisait des opérations de grandes envergures lors des fêtes des mères, de Noël ou autres animations et rencontres dans tous les quartiers de St-Leu. Popularité grandissante au fil des mois, il fait campagne pour M. Bayrou candidat centriste aux présidentielles de 2007 et s’installe désormais politiquement sur la commune de St-Leu. Et, en 2008, il se présente aux élections municipales qu’il remporte largement au second tour face au maire sortant Jean Luc Poudroux, et devient à 30 ans, un des plus jeunes maires et conseiller général.

Le 17 juin 2012, il se lance à la députation et il est largement élu député de la 7e circonscription de la Réunion au second tour avec 66,90 % des suffrages exprimés. Dans le costume d’un élu rassembleur qu’il a su forger, l’homme désormais au dessus des partis, du dépassement des clivages politiques au profit de l’intérêt général "ni de droite, ni de gauche". Ensuite, il créa son propre mouvement politique en novembre 2012 et lance le parti "La Politique Autrement" (LPA), "se rassembler en dehors des partis". D’ailleurs, habitué à "des coups médiatiques", dont il se nourrit fièrement des grands dossiers de l’actualité pour parachever sa force et à distiller l’ébauche de son projet pour la Réunion. L’homme a bien compris qu’une bonne politique de communication peut constituer une arme fatale, pour atteindre son but.

Aux régionales de 2015, il pilote une liste intitulée LPA-MODEM, obtient 20,32% au premier tour et se place en troisième position, la déception fût grande, lui qui visait la présidence de la Région face à M. Didier Robert. Arrivent les présidentielles, le député-maire Thierry Robert annonce d’abord son soutien à M. Juppé, puis le 5 février 2017 au candidat "En marche" d’Emmanuel Macron pour "faire barrage à la droite et à Marine Le Pen".

Un bon choix puisqu’ Emmanuel Macron élu Président de la République ce 7 mai 2017, lui propulse à la porte d’un Ministère. Poste dont il a toujours rêvé. Ce rêve est peut-être en passe de devenir une réalité dans les jours qui viennent.

   

2 Commentaire(s)

Pasdegaletboisblancpourdidier, Posté
seule bonne nouvelle de cette élection : la carrière de bois blanc a du plomb dans l'aile et c'est tant mieux...
Mikado, Posté
Et li Va faire en sorte que toute l'argent et dessous de table de la NRL soit dévoilé au grand jour, par le parquet financier. Why not?