Le début de la campagne compromis dans l'est (actualisé) :

Sonde incendiée à l'usine sucrière de Beaufonds - Une enquête ouverte


Publié / Actualisé
Ce mercredi 31 mai 2017, un incendie s'est déclaré à l'usine sucrière de Beaufonds. Une sonde servant à mesure la richesse en sucre a été dégradée. La brigade d'investigation criminelle de Saint-Benoît s'est dépêchée sur les lieux et une enquête a été ouverte. Un expert devrait être mandaté pour davantage examiner les dégâts causés. La campagne sucrière, censée commencer dans un mois, pourrait être repoussée. (Photo archives)
Ce mercredi 31 mai 2017, un incendie s'est déclaré à l'usine sucrière de Beaufonds. Une sonde servant à mesure la richesse en sucre a été dégradée. La brigade d'investigation criminelle de Saint-Benoît s'est dépêchée sur les lieux et une enquête a été ouverte. Un expert devrait être mandaté pour davantage examiner les dégâts causés. La campagne sucrière, censée commencer dans un mois, pourrait être repoussée. (Photo archives)

"Ce matériel, qui appartient au CTICS (centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre de La Réunion), est indispensable pendant la campagne sucrière puisque la richesse en sucre est un des éléments qui permet de déterminer le prix payé au planteur. La réception des cannes à Beaufonds sera donc impossible dans les prochaines semaines. Les planteurs qui livrent habituellement leurs cannes à Beaufonds vont donc être lésés dès le démarrage de la campagne sucrière" indique un communiqué du CPCS (Communiqué paritaire de la canne et du sucre). Le remplacement de la sonde sera nécessaire pour que le centre soit à nouveau opérationnel, soit une dépense d'environ "200 000 euros à engager par le CTICS". L'organisme a porté plainte.

C'est en début de soirée, vers 20 heures, que l'incendie se serait déclaré sur l'usine sucrière de Beaufonds, indique Isidore Laravine, président du centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre de La Réunion. Les gendarmes de la brigade criminelle de Saint-Benoît ont été dépêchés sur place. Une enquête a été ouverte et les constations sont en cours. Un expert devrait être mandaté pour approfondir les investigations. Par ailleurs, l'acte de vandalisme "a été organisé" affirme le CPCS : "les images filmées montrent des allers et venues de voitures, puis un départ de feu soudain avec des hydrocarbures. Rien ne justifie ce geste criminel.".

"On dénonce ce geste, la campagne ne va pas pouvoir commencer dans l'est" déplore Isidore Laravine, qui précise que les pièces nécessaires à la réparation de la sonde ne sont pas disponibles sur l'île.

Dans le même temps, la sonde du centre de réception de cannes de Casernes a été sabotée : le technicien du site de Casernes a, tôt ce matin, découvert des dégradations empêchant le fonctionnement de l’outil. Une expertise est en cours pour déterminer précisément les réparations à effectuer.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !