Tribune libre d'Europe Écologie Les Verts Réunion :

"Peut-on parler "du" Comorien comme on évoque une cargaison de poissons ?"


Publié / Actualisé
Ce 1er juin 2017, Emmanuel Macron a émis une plaisanterie plutôt douteuse : "le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien". La phrase n'a pas manqué de faire réagir. Jean-Pierre Marchau et Maya Cesari, candidats aux législatives (EELVR) s'insurgent contre des "propos racistes". Nous publions leur réaction dans son intégralité ci-dessous.
Ce 1er juin 2017, Emmanuel Macron a émis une plaisanterie plutôt douteuse : "le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien". La phrase n'a pas manqué de faire réagir. Jean-Pierre Marchau et Maya Cesari, candidats aux législatives (EELVR) s'insurgent contre des "propos racistes". Nous publions leur réaction dans son intégralité ci-dessous.

Les propos racistes tenus publiquement par le Président de la République,"le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien", montrent qu’à peine élu, il adopte déjà le comportement douteux et le langage cynique de ces dirigeants pour qui le sort des plus humbles ne peut être que sujet à plaisanterie. Mais peut-on faire rire en évoquant sur le ton de la blague, le drame de milliers de personnes, hommes femmes et enfants, naufragées et noyées alors qu’elles fuyaient la misère de leur pays ? Peut-on parler "du" Comorien comme on évoque une cargaison de poissons ? N’est-ce pas étrange venant d’un candidat qu’on nous avait présenté pendant la campagne présidentielle comme le rempart au vote xénophobe ?

À La Réunion, nombreux sont ceux qui aujourd’hui, faute d’arguments ou de programme, se disputent sans vergogne le privilège d’être la ou le candidat officiellement estampillé "Macron" pour l’élection législative, on souhaite connaître leurs réactions et savoir s’ils approuvent les propos tenus par leur champion.

Maya Cesari & Jean-Pierre Marchau

   

3 Commentaire(s)

HomoPlagicus974, Posté
AH bin depuis quand Marchau et EELV préfèrent les homms aux Poissons ? Quel changements radical depuis les déclarations sur la crise Rekin .... Félicitation vous remontez dans estime
Nzouani, Posté
Après "les gens d'en bas" (Raffarin) et les "sans dents" (Hollande), c'est la chosification de l'autre par le président fraîchement élu: c'est par là que commence la barbarie.
KUNTA KINTé, Posté
Marchau , une fois de trop ferme ta bouche en vert