Tribune libre d'Alliance police nationale :

"L'administration parisienne se moque de la qualité de vie des policiers"


Publié / Actualisé
Comme à la veille des élections professionnelles une vague de mécontentements gagne les rangs de la police. Et comme précédemment elle commence au commissariat du Port. Ce malaise a pour cause un manque de sincérité de nos décideurs. L'administration parisienne se moque de la qualité de vie des policiers et notamment de ceux qui sont à 10000 km.
Comme à la veille des élections professionnelles une vague de mécontentements gagne les rangs de la police. Et comme précédemment elle commence au commissariat du Port. Ce malaise a pour cause un manque de sincérité de nos décideurs. L'administration parisienne se moque de la qualité de vie des policiers et notamment de ceux qui sont à 10000 km.

 

Des engagements avaient été pris avec l'ancien préfet de la Réunion, maintenant nommé auprès de la ministre de l'outre mer. Des engagements permettant d'améliorer les conditions de vie des policiers . Aujourd'hui le cycle de travail n'a plus lieu d'être car non conforme aux textes européens. Des consultations ont eut lieu avec un cycle de travail, la vacation forte, qui a été plébiscité. Ce modèle de vacation permettrai aux collègues d'avoir un week-end sur deux à passer en famille et d'être plus présent auprès de leur proche. Malheureusement l administration, via la direction centrale de la sécurité publique refuse tout expérimentation.
Pire la DCSP après avoir demandé de suivre un projet, rejette ce projet correspondant aux critères demandés.

Alliance police nationale ne comprend pas se revirement de situation.

A la veille de l'arrivée des nouveaux affectés, la DCSP refuse de donner satisfaction aux collègues sans donner d explications. Les réponses de la ddsp de la Réunion sont floues voir en incohérence avec une volonté de mettre en place la vacation forte ici à la Réunion.

Les policiers sont fatigués de ne pas être respectés. En plus des agressions subies régulièrement en intervention, les collègues ne se sentent plus soutenus par leur hiérarchie direct. Le malaise est profond et le fossé se creuse.

Tous les éléments sont au vert pour que les collègues du Port puissent obtenir ce changement de cycle de travail, mais malheureusement si cela ne se fera pas dans cette circonscription, nulle part ailleurs à La Réunion cela se fera. Donc aujourd'hui une vague d'absence va se faire sentir dans les rangs de la police si une solution n'est pas trouvée.

Alliance police nationale en défenseur des policiers demandent en urgence une intervention de monsieur le Préfet auprès du ministre de l'intérieur et du directeur général de la police. Les collègues sont extenués et demandent que leur choix soit respecté .

Alliance police nationalene lâchera pas les collègues. Nou tiembo nou largue pa. Nou l'été pas plus nou lé pas moins mais respect à nous.

Idriss Rangassamy
Secrétaire Départemental
Alliance police nationale

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !