Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Affectations, mutations des fonctionnaires ultramarins


Publié / Actualisé
Suite à mon courrier au Premier Ministre remis en séance le 1er août dernier portant sur les affectations/mutations des fonctionnaires ultramarins, j'ai été reçu ce lundi 09 octobre à Matignon par Madame Florence Rognard, conseillère technique parlementaire et Madame Marianne Lucidi, conseillère technique fonction publique.
Suite à mon courrier au Premier Ministre remis en séance le 1er août dernier portant sur les affectations/mutations des fonctionnaires ultramarins, j'ai été reçu ce lundi 09 octobre à Matignon par Madame Florence Rognard, conseillère technique parlementaire et Madame Marianne Lucidi, conseillère technique fonction publique.

 

Ensemble nous avons abordé ces cas de mères et de pères de familles affectés en métropole et qui se retrouvent en situation douloureuse devant choisir entre leur affectation et leur vie familiale à la Réunion. Il m’a été assuré que le Premier Ministre est sensible à cette problématique

S’appuyant aussi sur les Questions Au Gouvernement, notamment celle de mon collègue Polynésien Moetaï Brotherson et sur la loi égalité réelle, les conseillères techniques m’ont informé que le Gouvernement est en train de réfléchir sur ce dossier et souhaite apparemment y apporter une réponse globale.

Il a été convenu d’un nouveau rendez-vous avec les services de Matignon prochainement et dans cette attente, je vais auditionner les différentes personnes concernées sur leurs évolutions afin de les remonter aux services du Premier Ministre pour aider à une meilleure analyse de la situation.

J’ai par ailleurs rappelé que ce problème d’affectations/mutations ne touche pas uniquement la Réunion mais l’ensemble de l’Outremer et qu’il ne concerne pas uniquement les fonctionnaires de l’éducation nationale et de la police nationale mais touche tous les corps de métiers de la fonction publique.

Mes interlocutrices m’ont assuré que des pistes de travail ont d’ores et déjà été identifiées et que le Gouvernement souhaite apporter au plus vite une réponse.

En attendant, je sollicite le Recteur de la Réunion pour la tenue d’une réunion avec l’ensemble des parlementaires sur cette question afin que les préconisations qui pourraient y être formulées soient transmises aux services de Matignon.
J’ai noté de la part des conseillères techniques la volonté de faire bouger les choses ; signe peut être d’une réelle prise de conscience du Gouvernement sur cette question des affectations/mutations pour un règlement global et définitif en s’appuyant sur la loi égalité réelle.  

Jean Hugues Ratenon
Député de la Réunion
 

   

1 Commentaire(s)

Loulou, Posté
Enfin quelqu'un s intéressé à nos enfants en métropole tous ces postes mis à la disposition des personnes extérieures c inacceptable