Tribune libre de Joé Bédier :

Réunionnaises, Réunionnais, réagissons


Publié / Actualisé
Nous ne pouvons plus rester spectateurs devant le lamentable vaudeville politique qui se déroule sous nos yeux. Nos dirigeants politiques, hier sollicitant et obtenant les suffrages des électeurs et grands électeurs sur la base d'une union de la droite présentée comme exemplaire, s'étripent à peine les sénatoriales terminées dans d'obscures règlements de compte dignes de Républiques bananières.
Nous ne pouvons plus rester spectateurs devant le lamentable vaudeville politique qui se déroule sous nos yeux. Nos dirigeants politiques, hier sollicitant et obtenant les suffrages des électeurs et grands électeurs sur la base d'une union de la droite présentée comme exemplaire, s'étripent à peine les sénatoriales terminées dans d'obscures règlements de compte dignes de Républiques bananières.

 

Le bateau Réunion  est véritablement en train de couler sous nos yeux !

Quel projet peut porter en effet La Réunion avec deux grandes collectivités, la région et le département, qui se déclarent une guerre ouverte ? Le programme de la plate-forme de la droite aux régionales mettait en avant l’accord entre la région et le département, présenté comme historique et garanti par la présence de la présidente du conseil départemental au sein de l’exécutif régional. Tout cela vole aujourd’hui en éclats.

Quelle légitimité ont encore des élus qui bafouent l’engagement principal qu’ils ont pris de travailler ensemble pour notre île ?

Non, nous ne pouvons rester passifs devant un tel dévoiement du mandat politique et la trahison des engagements pris devant les électeurs et les grands électeurs !

Non, nous ne pouvons rester sans voix face à une situation dangereuse pour La Réunion, avec la perspective, en raison des basses luttes de pouvoir,  d’un blocage des collectivités en charge des compétences les plus importantes !

Non, La Réunion ne peut se permettre, dans un contexte d’urgence sociale plus que jamais d’actualité, que nos principaux responsables dépensent leur énergie à autre chose qu’à l’exercice du mandat pour lequel ils ont été élus !

Réunionnaises, Réunionnais, nous devons réagir.

Faisons savoir à nos responsables élus nos plus grandes inquiétudes et notre désaveu devant la tournure des évènements, la gravité et l’indignité du spectacle qu’ils sont en train d’étaler sur la place publique.

Rappelons aux sénateurs nouvellement élus, aux présidents de la région et du département l’engagement qu’ils ont pris de travailler ensemble pour le développement de La Réunion.

Faisons entendre notre voix par tous les moyens dont nous disposons, en écrivant directement à ces responsables, en nous exprimant dans les médias et réseaux sociaux.

Ne les laissons pas jouer avec l’avenir de notre île !

Joé Bédier
Conseiller régional
Président de l’UDSA
 

   

1 Commentaire(s)

TAGOUN, Posté
Très bonne analyse Monsieur mais vous ne croyez pas que les réunionnais sont tellement dégoûtés de toutes ces "tambouilles" infâmes qu'ils ne soient maintenant résignés ? pour eux le quotidien est la principale inquiétude, seul ceci compte à leurs yeux (prenez contact avec la population vous verrez, autour de moi ce n'est que colère teintée de résignation) ! C'est malheureux mais la classe politique locale s'est totalement déconsidérée, attention aux faux messies qui risquent d'apparaître comme des sauveurs.....et ne déclenchent des réactions violentes.