Tribune libre de Karine Nabénésa :

Nexa : des voyages qui profitent aux mêmes entreprises


Publié / Actualisé
A l'issue de la commission permanente de la Région ce mardi 17 octobre 2027, Karine Nabénésa (LPA) a publié le communiqué suivant
A l'issue de la commission permanente de la Région ce mardi 17 octobre 2027, Karine Nabénésa (LPA) a publié le communiqué suivant

 

NRL : le groupement VINCI/Bouygues attaque la Région

Lors de cette Commission permanente, les élus étaient appelés à autoriser le Président à défendre la collectivité dans le cadre d'une affaire opposant le groupement de la Nouvelle Route du Littoral contre la Région Réunion.
Dans cette affaire, le groupement réclame à la Région plus de 4 millions d'euros notamment à cause " d’un remboursement des dépenses qu’il a engagées du fait du retard dans la mise à disposition d’une zone de 11 hectares située dans la zone arrière du port ZAP EST en vue de l’implantation des bureaux et des installations de chantier ".

Interrogée par Karine Nabénésa sur les faits reprochés, la Région a indiqué que cette zone devait servir à l’entreprise en charge de la construction du Viaduc de la NRL. Selon la Région, l’entreprise reproche à la collectivité de ne pas avoir totalement mis à disposition cette zone de 11 hectares libérée que partiellement. L’entreprise attaque également au motif d’" imprécision " dans le contrat.

L'opposante a souligné que les improvisations de la Région sur ce chantier coûtaient décidément très cher aux contribuables réunionnais : voilà qu’après les carrières, viennent poindre des recours à 4 millions d’euros …

Nexa : des voyages qui profitent aux mêmes entreprises

Une demande de financement de Nexa, à hauteur de 50 000 euros, a été présentée aux élus pour la participation d'entreprises à trois salons qui se sont déroulés au premier semestre de cette année.

Karine Nabénésa a regretté l'examen après la tenue de ses actions comme si, la Commission permanente n'était qu'une chambre d'enregistrement.

Par ailleurs, l'élue de l'opposition s'est interrogée sur les choix des entreprises qui participent à ses différents salons. En effet, cela fait au moins trois années consécutives 2015, 2016 et 2017 que ce sont les mêmes entreprises que NEXA choisit pour des voyages de promotion à l’étranger. Parmi ces entreprises, certaines sont mêmes inscrites à deux salons par an.

Karine Nabénésa a demandé à la Région pourquoi ces salons n’étaient accessibles qu’aux mêmes entreprises ? Quel en était le retour sur investissement, si au bout du sixième déplacement il y avait des résultats probants, de nouveaux marchés à l’étranger ? Si une évaluation était faite en termes de retombées économiques ?

Le Président de Région refusant de répondre sur le fond, s'est contenté de qualifier les propos de Madame Nabénésa " d'étriqués ".

Alors que Gilbert Annette a condamné les propos irrespectueux du Président, Karine Nabénésa rétorquait au Président : " sûrement que vous pensez qu'en tant que femme, je n'y comprends rien à l'export, parce que sans doute, c’est un monde d'hommes ".

Club export : retrait du dossier

La Commission permanente devait examiner ce matin, le financement européen (FEDER et INTERREG) du programme d'actions du Club Export pour 2017.

Il était prévu que le financement du Club Export sur fonds propres Région soit présenté aux élus à une date ultérieure. Karine Nabénésa a demandé, pour plus de transparence, l'examen simultané de l'ensemble des subventions (européennes et régionales) attribuées à ce partenaire habituel de la collectivité. Demande acceptée par le Président de Région qui a retiré ce rapport.

Une assistance à maîtrise d'ouvrage pour étudier la fréquentation touristique chinoise. Dans le cadre de la passerelle économique entre La Réunion et la Chine, la Région a conclu une assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO). La Commission permanente a examiné un avenant à cette convention d'AMO pour 60 000 euros.

Karine Nabénésa a interrogé la collectivité sur l'objet de cette convention et de l'avenant qui porte sur l'étude de la fréquentation touristique chinoise à La Réunion. En effet, la Région finance déjà de façon conséquente plusieurs organismes de tourisme. Il est pour le moins curieux que ces organismes ne puissent pas étudier la fréquentation de ce public alors que l'observation du tourisme relève de leurs missions.

   

5 Commentaire(s)

Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
Il suffit d'envoyer certains articles et certains dossiers sur le bureau du PNF à Paris.
C'est comme ça que certains ont procédé pour "tatie Nassimah"
Suffit de faire pareil. Car trop d'abus...
Monique la traitre, Posté
TOUS PAREIL MENTEURS TRICHEURS...
CHABAN, Posté
'' '' '' '' '' '' 'Club export' '' '' '' '' ''

Ce machin est-il une annexe de la région ? Quels sont les liens contractuels ? Y-a-t'il eu un appel d'offres ?
Solpak, Posté
Comme si à zot place ou n'aurait pas fait pareil !!! Pourquoi zot i veux accède au pouvoir ?? pour satisfaire zot l'intérêt et non sak la population !
La marine , Posté
MME je vous signale que c est presque partout pareil ne dite pas que dans la commune ou vous êtes que c est pas pareil """ sa vous lance de voir cette collectivité avancer """"