Tribune libre de l'Association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l'aquaculture :

2,4 millions d'euros d'aides européennes versés aux opérateurs locaux pour compenser les surcoûts de la pêche


Publié / Actualisé
"L'association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l'aquaculture (ARIPA) vient de procéder au troisième versement de plus de 2,4 millions d'euros d'aides européennes à la compensation des surcoûts depuis la mise en oeuvre opérationnelle du dispositif en juillet 2016. Des aides que les pêcheurs, poissonniers, usiniers et grossistes de La Réunion attendaient avec impatience compte tenu des difficultés que connaît le secteur de la pêche depuis le début de l'année" écrit l'ARIPA dans un communiqué dont nous publions la suite dans son intégralité ci-après. (Photo d'illustration)
"L'association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l'aquaculture (ARIPA) vient de procéder au troisième versement de plus de 2,4 millions d'euros d'aides européennes à la compensation des surcoûts depuis la mise en oeuvre opérationnelle du dispositif en juillet 2016. Des aides que les pêcheurs, poissonniers, usiniers et grossistes de La Réunion attendaient avec impatience compte tenu des difficultés que connaît le secteur de la pêche depuis le début de l'année" écrit l'ARIPA dans un communiqué dont nous publions la suite dans son intégralité ci-après. (Photo d'illustration)

(...) "Ce montant d’aides européennes est attribué aux professionnels de la pêche et de l’aquaculture de La Réunion, membres de l’interprofession. Ce versement, le troisième depuis 2016, est destiné à compenser les surcoûts subis par les opérateurs locaux par rapport à leurs homologues métropolitains.

Fabrice Minatchy, président de l’interprofession, se réjouit du versement en faveur des professionnels de la pêche et de l’aquaculture de La Réunion de ces aides, "qui viennent en partie contrebalancer une année très difficile de pêche". Ce sont ainsi près de 13 millions d’euros cumulés, au titre des années 2014 et 2015 et du 1er semestre 2016, qui auront été versés aux opérateurs interprofessionnels depuis 2016. Ces aides ont permis à ces professionnels de maintenir leur activité malgré la baisse de plus de 45% des tonnages débarqués constatée depuis le 1er janvier 2017. L’action de l’ARIPA constitue ainsi une véritable bouée de sauvetage pour nombre de professionnels de la mer.

Un nouveau versement, au titre cette fois des volumes du deuxième semestre 2016, devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2017. Fabrice Minatchy ajoute que c’est grâce à la structuration en interprofession que les opérateurs économiques de la pêche réunionnaise perçoivent les aides européennes, contrairement à ce qui se passe aux Antilles où les aides n’ont toujours pas été versées aux pêcheurs.

Le président de l’ARIPA rappelle que le dispositif européen permet depuis le 1er janvier 2014 de compenser, à l’instar du POSEI (programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité) pour les filières agricoles, les surcoûts subis tous les jours par les professionnels des régions ultrapériphériques dans leurs activités de pêche et d’aquaculture par rapport à leurs homologues métropolitains.

La reconduction après 2020 de ce dispositif constitue un chantier prioritaire pour la pêche réunionnaise, sur lequel l’ARIPA reste plus que jamais mobilisée avec ses partenaires."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !