Tribune libre de David Lorion et Viviane Malet :

Contrats aidés : "nous demandons un moratoire"


Publié / Actualisé
Dans un courrier adressé à la ministre de l'Outre-mer Annick Girardin, le député David Lorion et la sénatrice Viviane Malet demandent un moratoire à La Réunion sur les emplois aidés pour 2017 et 2018. Nous publions ci-après leur courrier dans son intégralité ci-après. (Photo d'illustration)
Dans un courrier adressé à la ministre de l'Outre-mer Annick Girardin, le député David Lorion et la sénatrice Viviane Malet demandent un moratoire à La Réunion sur les emplois aidés pour 2017 et 2018. Nous publions ci-après leur courrier dans son intégralité ci-après. (Photo d'illustration)

Madame la Ministre,

Lors de votre récente visite à La Réunion, vous nous avez annoncé une baisse de 20% des contrats aidés en 2017 par rapport à 2016 et de 20% pour 2018. Vous nous avez aussi fait part de la disparition de ces contrats pour 2019 et leur suppression totale dans le monde économique.

Alors que l’île connait une situation sociale tendue, un chômage endémique, ces choix du Gouvernement mettent à mal toute l’économie et la solidarité locales. Une telle brutalité dans la prise de décision pour notre territoire est inacceptable.

Dans ce contexte, le 13 octobre dernier, vous avez annoncé que la Guadeloupe pourrait bénéficier de contrats aidés en 2017 au même niveau qu’en 2016 avec des dispositions aussi bénéfiques que celles définies pour la Martinique fin septembre dernier.

Dans "le respect du principe d'équité entre territoires" que vous appelez de vos voeux, nous vous demandons solennellement un moratoire à La Réunion sur les emplois aidés pour 2017 et 2018 avec le même nombre et le même taux de prise en charge pendant ces deux années.

La jeunesse réunionnaise mérite de continuer à bénéficier de cette voie d'accès à l'emploi, même si nous convenons qu'une réforme est sans doute nécessaire et fera l'objet de discussions durant le long processus des Assises de l'outre-mer.

Nous comptons sur votre action pour que les Antilles et La Réunion disposent du même régime de contrats aidés.

En vous remerciant par avance, veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de notre haute considération.

David Lorion, député de La Réunion

Viviane Malet, sénatrice de La Réunion.
 

   

1 Commentaire(s)

CONTRIBUABLE, Posté
LA SEULE PERSPECTIVE DE NOS ÉLUS POUR LA POPULATION SE SONT LES CONTRATS AIDES QUI SONT EN SURNOMBRE SUR LES CHANTIERS A GLANDOUILLER TOUTE LA JOURNÉE SEUL UN ÉLU DU SUD QUI FAIT SON BULLETIN MUNICIPAL L ÉLOGE DE CES CONTRATS POUR ENFUMER SON ÉLECTORAT ON EST PAS DUPE ON CONSTATE TOUS LES JOURS LE MAUVAIS ENCADREMENT DE CES CONTRATS MR LEBRETON NE FAITES PAS SEMBLANT D IGNORER LA RÉALITÉ QU ON CONSTATE SUR LE TERRAIN TOUS LES JOURS FAITES VOUS LE TOUR DES CHANTIERS ? SI ON REGARDE LES ANTILLES IL FAUT METTRE EN PLACE L ASSEMBLÉE UNIQUE CHEZ NOUS NOU LE PAS PLUS NOU LE PAS MOINS SOYONS OBJECTIFS .