Tribune libre de la Fédération réunionnaise des artisans boulangers-pâtissiers :

Extension de la convention collective nationale à La Réunion : un long chemin pour la professionnalisation de la branche


Publié / Actualisé
"La convention collective régionale étant obsolète depuis 1985, la Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers milite depuis de nombreuses années pour l'extension de l'application de la convention collective nationale à La Réunion. Un premier pas a été fait, les partenaires sociaux au national ont validé cette demande avec une mise en application, au plus tôt au 1er janvier 2018, après signature de l'arrêté par la ministre du Travail : un grand pas vers la professionnalisation de la branche" écrit la Fédération réunionnaise des artisans boulangers-pâtissiers dans un communiqué que nous publions intégralement ci-après.
"La convention collective régionale étant obsolète depuis 1985, la Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers milite depuis de nombreuses années pour l'extension de l'application de la convention collective nationale à La Réunion. Un premier pas a été fait, les partenaires sociaux au national ont validé cette demande avec une mise en application, au plus tôt au 1er janvier 2018, après signature de l'arrêté par la ministre du Travail : un grand pas vers la professionnalisation de la branche" écrit la Fédération réunionnaise des artisans boulangers-pâtissiers dans un communiqué que nous publions intégralement ci-après.

D’une convention collective régionale devenue obsolète…

Signée le 29 novembre 1982, la convention collective de la Boulangerie-Pâtisserie de La Réunion (IDCC 1233) ne vit plus depuis 1985. En effet, la profession a évolué depuis cette date, en termes de produits, de métiers, de modes de fonctionnement. Soucieux de donner à la profession un cadre conventionnel cohérent avec son évolution, et souhaitant renouveler le dialogue social, Norbert Tacou,, Président de la FRABP a dénoncé, par courrier du 18 mars 2013, la convention collective régionale, devenue obsolète, dans la perspective de demander l’application de la convention collective nationale à La Réunion.

…A l’extension d’application de la convention collective nationale au plus tôt en 2018

Après plus de 4 ans de discussion avec les partenaires sociaux de la branche départementale réunionnaise de la boulangerie-pâtisserie, un courrier paritaire de saisine a été envoyé à la Commission paritaire nationale de la Boulangerie – Pâtisserie Artisanale, en date du 14 février 2017, afin de demander l’extension d’application de la convention collective nationale à La Réunion. Les partenaires sociaux au national ont validé cette demande. Celle-ci sera effective dès signature de l’arrêté par la ministre du Travail, au plus tôt au 1er janvier 2018. 

Pour une professionnalisation de la branche

AG2R La Mondiale étant partenaire de la branche professionnelle au national et la profession réunionnaise rejoignant la convention collective nationale, les professionnels pourront bénéficier de l’ensemble des dispositifs de prévoyance et de complémentaire santé mis en place par les partenaires sociaux nationaux. Mr André Renaudin, Directeur Général, Mme Muriel Debourges, Responsable de développement et Mr Thierry Pierrat, Directeur Régional ont pu informer et échanger avec les boulangers réunionnais sur ces dispositifs, ce lundi 23 octobre au Centhor. Ils ont également présenté les actions de prévention qui seront déployées sur toute l’île en 2018. Dans les CFA, les apprentis seront formés sur les risques carriers et les allergies respiratoires. Dans toutes les boulangeries, une campagne de détection de l’hypertension sera menée.

André Renaudin, Directeur Général d’AG2R La Mondiale : "Tout le monde aime son boulanger ! Nous sommes heureux de l’application de la convention collective nationale à La Réunion. Je tiens à saluer Norbert Tacoun, Président de la FRABP, pour son engagement afin de contribuer à la professionnalisation de la branche ; et l’action coordonnée des syndicats pour servir le métier de boulanger".

   

1 Commentaire(s)

Mairaville, Posté
Autant la démarche d AG2R peut se comprendre pour la prévoyance pour autant que les offres de prestations soient à la hauteur...
Que ce la aussi ne puisse avoir un caractère obligatoire...
Ou la liberté de choix de concurrence...?
Déjà en métropole de nombreux boulangers se sont opposés à cette dérive ...
Il appartient à chaque dirigeant de choisir les prestations sociales pour ses employés.. cela rentre dans le dialogue social au sein de l entreprise...
Que chacun intervenant fasse ses proposition et au dirigeant de choisir