Courrier des lecteurs de Marc Marie :

"Une analyse sur les futurs contrats aidés, sauce Macron ?"


Publié / Actualisé
Jupiter serait-il un visionnaire ? Nous pourrions le croire, il envisage grâce à "la flat tax" et la suppression de l'ISF qui n'aidera que ces amis, nous avons le droit de le dire, un chat reste un chat, même en politique... (Photo d'illustration / AFP)
Jupiter serait-il un visionnaire ? Nous pourrions le croire, il envisage grâce à "la flat tax" et la suppression de l'ISF qui n'aidera que ces amis, nous avons le droit de le dire, un chat reste un chat, même en politique... (Photo d'illustration / AFP)

 

Mais Bercy nous annonce la création de 50.000 emplois, mais comment ? Alors prenez votre fauteuil vous risquez de tomber sur le cul. Cette information, c’est le pPrisien qui la rapporte dans son édition du 27/10/2017. Grâce à un socialiste, il en existe encore, Vincent Eble président au Sénat à la Commission des finances, aurait réclamé des informations chiffrés au ministre de l’économie.

Selon le brave Bruno Lemaire, la suppression d’une partie de l’IFS et le "PFU, dit Flat tax" devraient créer 50 000 emplois ! Pour se rassurer il précise qu’il sera dans une politique de long terme. Il ose anticiper, espérons-le sur une hausse du PIB de 0,5% et toujours dans le long terme. Quoi que l’on en dise, l’homme reste dans l’optimisme dans une relance de notre économie …

Je ne pouvais passer sous silence  l’analyse d’un média national, Marianne. Il a simplement calculé le coût d’un emploi aidé par ce bouclier fiscal version Macron.

- Comprendre ce que voulait dire du long terme, ils ont tranchés sur 5 ans, durée du mandat du président ?

- Sachant que le bouclier fiscal coûtera 4,5 milliards en 2018 puis 5,1 milliards € par an, nous arrivons à un cadeau de 25 milliards sur 5 ans. Nous sommes toujours d’accord, nous allons créer 50 000 emplois, cela nous donne la coquette somme de 500 000€ par emplois créés.

Mais quelle est la principale opposition du gouvernement MACRON contre les emplois aidés ? Le coût trop élevé ! Sans me tromper ce fut la raison évoquée par Lemaire, Edouard Philippe et Gerard Darmanin pour annoncer la fin des contrats aidés, trop coûteux pour la Nation disaient-ils ?

Alors faisons parler les chiffres... Selon un rapport donné par l’OFCE, un contrat aidé coûte en moyenne 23 000€, soit sur un quinquennat, la somme de 115 000€. Monsieur Macron, vos emplois aidés coûteront ou vont coûter 500 0000€ sur la même période, où est l’erreur ? Avec votre bouclier fiscal nous augmentons la dépense de 4,3 fois plus que les anciens contrats aidés du président Hollande..

Souhaitons que le sénateur Vincent EBLE nous démontre dans ces rapports les incompréhensions, les incompétences de ce gouvernement. Chacun comprendra qu’Emmanuel Macron est fort modeste lorsqu’il affirme à nos amis Guyanais qu’il n’est pas le père Noel. Nous ne pouvons ne plus douter qu’il reste incontestablement le président de la France d’en haut.

Marc Marie Citoyen Réunionnais

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !