Tribune libre du Groupe Exsel :

"Attaques calomnieuses contre Le Coco Beach : le Groupe Exsel dément formellement"


Publié / Actualisé
Le Groupe Exsel, propriétaire du restaurant Le Coco Beach à la plage de l'Hermitage, affirme disposer de toutes les autorisations indispensables afin de mener ses travaux à Saint-Gilles-les-Bains. La structure réagit aux récentes accusations portées par le collectif Rend a nou la plage et des riverains qui demandaient le recul des établissements installés sur la plage. "Attaques calomnieuses contre Le Coco Beach : le Groupe Exsel dément formellement", indiquent ses dirigeants. Nous publions en intégralité leur communiqué.
Le Groupe Exsel, propriétaire du restaurant Le Coco Beach à la plage de l'Hermitage, affirme disposer de toutes les autorisations indispensables afin de mener ses travaux à Saint-Gilles-les-Bains. La structure réagit aux récentes accusations portées par le collectif Rend a nou la plage et des riverains qui demandaient le recul des établissements installés sur la plage. "Attaques calomnieuses contre Le Coco Beach : le Groupe Exsel dément formellement", indiquent ses dirigeants. Nous publions en intégralité leur communiqué.



Suite aux différentes contre-vérités diffusées ces derniers jours dans la presse, aux mensonges et attaques véhiculés en ligne, portant une grave atteinte à son image, le Groupe Exsel, propriétaire de l’établissement " Le Coco Beach " à l’Ermitage, tient à rétablir la vérité. La campagne de dénigrement orchestrée pour des raisons incompréhensibles contre notre restaurant de plage Le Coco Beach à l’Ermitage est absolument intolérable et elle doit prendre fin immédiatement.

Contrairement à tout ce qui a pu être dit, notre établissement dispose de la totalité des autorisations indispensables en matière d’exploitation commerciale et réalisation de travaux de réparation, autorisations délivrées en bonne et due forme par la mairie de Saint-Paul et les services de l’Etat.


"Il est donc en totale et parfaite conformité avec la loi. Quiconque persisterait à prétendre le contraire, et porter atteinte à l’intégrité de notre Groupe, s’engagerait sur la voie hasardeuse de la diffamation ", précise Yann Le Febvre, pdg du Groupe Exsel.

Pour mettre un terme à la polémique calomnieuse entretenue depuis quelques semaines contre son établissement Le Coco Beach, le groupe Exsel, propriétaire des lieux , confirme que :



- Les travaux dernièrement réalisés sur la façade ouest de l’établissement ne sont en aucun cas des travaux d’agrandissement : ils concernent strictement et exclusivement une remise en état des fondations suite à la fragilisation occasionnée par la forte houle de juillet 2017. Ces travaux ont été autorisés par courrier par les services de l’Etat (la DEAL) et la Mairie de Saint-Paul, en date du 22 septembre 2017.

Après réalisation, ils ont été certifiés conformes par la DEAL, qui demandait une réalisation associant bois et gabions (et donc aucune présence de béton).
 Lors de ces travaux, non seulement aucune surface n’a été prise sur le domaine maritime mais bien au contraire, l’établissement a pris, de sa propre initiative, la décision de reculer sa terrasse de 6 mètres par rapport à la mer, libérant ainsi, sans y être contraint, une bande de sable conséquente au bénéfice du domaine publique.

La soirée " Axe " organisée le 28 octobre 2017, bénéficiait bel et bien d’une autorisation de fermeture tardive, sous la forme d’un " arrêté municipal ", mentionné par courrier de la mairie de Saint-Paul daté du 11 octobre 2017, stipulant expressément : " Nous vous prions de trouver ci-joint l’arrêté municipal vous autorisant à fermer tardivement votre établissement à l’occasion de la soirée Axe ".


Le Groupe Exsel précise ici que " fermeture tardive " signifie 2h du matin, maximum horaire auquel l’établissement s’est naturellement strictement conformé. Il est par ailleurs rappelé que dans son AOT (document régissant les conditions de l’Autorisation d’Occupation Temporaire délivrée par la commune elle-même et renouvelée par elle chaque année), l’établissement Le Coco Beach bénéficie d’horaires d’ouverture au quotidien allant de 6h00 à 00h30.

En outre, il dispose de droit de la possibilité de procéder chaque année – donc sans autorisation particulière - à 5 fermetures tardives pour les événements exceptionnels que sont : la fête de la musique (21 juin), la fête nationale (13/14 juillet), la fèt kaf (20 décembre), Noël (24 décembre), la Saint-Sylvestre (31 décembre).

Toujours stipulé aux termes du même document délivré par la commune, il est précisé que l’établissement peut, en plus de ces 5 fermetures tardives autorisées de fait, solliciter 5 autres demandes pour l’organisation d’événements exceptionnels sur l’année. Ce fût le cas pour la soirée " Axe " du 28 octobre 2017, qui reçut une autorisation par arrêté municipal.

L’établissement dispose en outre de toutes les attestations de conformité en matière de normes acoustiques.

L’établissement poursuit donc son activité dans le respect strict et absolu des normes auxquelles il est soumis en contribuant harmonieusement à la création d’une activité porteuse de valeur ajoutée dans ce secteur fortement touristique et véhicule de l’image de notre île. Le Groupe Exsel est un Groupe 100% Réunionnais créé en 2009.

Il regroupe une dizaine d’établissements hôteliers et autant de restaurants sur toute l’île. Comptant plus de 450 employés, il contribue ainsi activement au rayonnement touristique et au développement économique du territoire.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !