Courrier des lecteurs de Jean Claude Comorassamy :

L'admiration devant la métamorphose du nouvel hôpital de l'Ouest


Publié / Actualisé
En fait, il faut remonter un peu dans le temps, pour mieux comprendre l'histoire de ce "papillon". Bien que ce fût un 4 février 2014 que la Ministre de la santé Marisol Touraine posa la première pierre de ce nouvel hôpital, après une dizaine années de démarches, pour le voir enfin se concrétiser. Á l'époque, la Député-maire de St-Paul Mme Huguette Bello avait déclaré " C'est un beau projet, cohérent et solide, répondant à l'ensemble des besoins de la population ". Pourtant, il a fallu attendre, que le 22 septembre 2015 pour apercevoir l'arrivée des premiers engins de terrassement et un début des travaux, sur ce site du Domaine de la Poncetière du grand pourpier (Photo d'illustration)
En fait, il faut remonter un peu dans le temps, pour mieux comprendre l'histoire de ce "papillon". Bien que ce fût un 4 février 2014 que la Ministre de la santé Marisol Touraine posa la première pierre de ce nouvel hôpital, après une dizaine années de démarches, pour le voir enfin se concrétiser. Á l'époque, la Député-maire de St-Paul Mme Huguette Bello avait déclaré " C'est un beau projet, cohérent et solide, répondant à l'ensemble des besoins de la population ". Pourtant, il a fallu attendre, que le 22 septembre 2015 pour apercevoir l'arrivée des premiers engins de terrassement et un début des travaux, sur ce site du Domaine de la Poncetière du grand pourpier (Photo d'illustration)

C’est ainsi, sur un "cocon" de trois hectares et demi, que la "chrysalide" commença sa transformation, dans une démarche certifiée de haute qualité environnementale (HQE) de niveau exceptionnelle précise t-on du côté M. Laurent BIEN Directeur Général.

Le nouvel hôpital, construit pour une capacité de 310 lits, reparti sur cinq niveaux,  va offrir un large éventail de soins, de très haut niveau et disposant d’un plateau d’équipement de dernière technologie, la télémédecine, près de 600 places de parking gratuites aux visiteurs, jardin arboré, maison des usagers... etc. Un cadre vraiment idyllique et reposant proposé aux patients, en dehors la qualité de soins prévue !

Tout cela pour vous raconter, que cette semaine j’admirais encore, à côté de la grande passerelle, reliant l’Établissement Public de Santé Mentale (EPSMR) et le nouvel hôpital, hauteur dominant qui s’offre à mon regard, ce vaste paysage de teintes chatoyantes, du grand jardin au cœur du domaine de la Poncetière, tout autant élégant que somptueux, ce magnifique "papillon" d’une couleur jaunâtre, de ses deux ailes sortant au fur et à mesure de sa chrysalide.

Cette belle réussite architecturale pour illustrer la métamorphose du nouvel hôpital de l’Ouest, de la chenille en papillon, dont l’éclosion est prévue au premier trimestre 2019.

Mais la meilleure et belle expression revient à Mme Touraine l'ancienne Ministre de la santé dans son discours du 4 février 2014 à Cambaie : " Il en va des hôpitaux comme des enfants, ce sont ceux qu’on attend le plus longtemps qui nous rendent le plus heureux et nous apportent les plus de bonheur… ".

Alors, vivement mars 2019 pour la naissance ou l’éclosion de ce beau "papillon" voulu et attendu par tous, particulièrement par la population du bassin Ouest mais aussi je crois, par tout le personnel hospitalier et aussi le Directeur !

Jean Claude Comorassamy

   

Mots clés :

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !