Tribune libre de Firose Gador, conseillère municipale d'opposition :

"J'en appelle à la responsabilité du maire du Port"


Publié / Actualisé
La conseillère municipale d'opposition du Port Firose Gador interpelle le maire de la ville Olivier Hoarau à propos du rodéo sauvage de dimanche dernier et évoque aussi une récente bagarre entre bandes rivales. Nous publions ci-après et en intégralité son communiqué. (Photo d'illustration)
La conseillère municipale d'opposition du Port Firose Gador interpelle le maire de la ville Olivier Hoarau à propos du rodéo sauvage de dimanche dernier et évoque aussi une récente bagarre entre bandes rivales. Nous publions ci-après et en intégralité son communiqué. (Photo d'illustration)

Durant le week-end des 11 et 12 novembre 2017, deux faits divers survenus au Port ont fait l’actualité. Le premier concerne les rodéos sauvages où un jeune a été gravement blessé. Il est regrettable que la seule mesure prise par la municipalité soit une interdiction ponctuelle de circuler sur le secteur concerné. Cela ne règlera pas le problème des phénomènes urbains. Le sens de la responsabilité aurait dû être centré sur la concertation avec les différents acteurs pour tenter de dégager des pistes de solutions sur du long terme.

A ce jour, il est navrant de constater le manque de vision globale dont fait preuve le Maire du Port. Cette interdiction ne fait que déplacer le problème. Mais surtout, il s’agit de s’interroger sur cette volonté de la majorité municipale de médiatiser sa décision prise par arrêté… Etait-ce pour faire diversion et essayer d'occulter l’autre fait divers : la bagarre entre bandes rivales devant le commissariat du Port ?

Car en effet, parmi les protagonistes impliqués il y a des proches du maire, des agents communaux chargés de… la sécurité ! Ces agissements sont condamnables et renvoient une image négative de la ville. Ce qui est grave c’est que de tels faits soient tolérés et cautionnés par l’autorité en place. Interrogé par une radio locale au sujet de cette bagarre, un journaliste qui a tenté d'en savoir plus indique " que la mairie n’a pas souhaité commenter, en disant que la vie privée de ses agents ne la regarde pas. "

Quel sens des responsabilités de la part du maire !… Quelles mesures ont été prises concernant ces agents que tout le monde nomme " les gros bras du maire " ? Les Portoises et les Portois  ont droit au respect et  sont en droit d’attendre, de la part de personnes exerçant une mission de service public, plus de responsabilité et de moralité. Jusqu’à quand la population portoise doit-elle observer tout ce qui se passe et être réduite au silence par crainte de représailles ?

Il est temps que cela s’arrête. C’est pourquoi  j’en appelle à la responsabilité du maire et de sa majorité.

Firose GADOR, Conseillère Municipale du Port

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !