Tribune libre de l'association Océan prévention Réunion :

OPR aux assises de l'économie de la mer


Publié / Actualisé
Hier mardi 21 novembre 2017, 2 représentants de l'association OPR Karine Bienaimé et Jean-Luc Tailamé ont assisté à l'assemblée aux " assises de l'économie de la mer " au Havre. Jean-Luc Tailamé a eu l'occasion d'interpeller le 1er ministre Édouard Philippe sur la situation de la Réunion en lien avec son discours où il a rappelé les enjeux majeurs pour la France associée au développement maritime, en précisant " que la mer avait été nécessaire pour le développement économique et humain de ma famille ".
Hier mardi 21 novembre 2017, 2 représentants de l'association OPR Karine Bienaimé et Jean-Luc Tailamé ont assisté à l'assemblée aux " assises de l'économie de la mer " au Havre. Jean-Luc Tailamé a eu l'occasion d'interpeller le 1er ministre Édouard Philippe sur la situation de la Réunion en lien avec son discours où il a rappelé les enjeux majeurs pour la France associée au développement maritime, en précisant " que la mer avait été nécessaire pour le développement économique et humain de ma famille ".


Il l’a interpellé en ces termes : " Nous venons de la Réunion ou la Mer est fermée, les plages traditionnelles sont fermées. L’économie de la mer dont il sera question ici, c’est aussi l’économie de la mer à échelle humaine qui se meurt à la Réunion. Le président de région
vous a transmis un dossier, avez eu le temps de l’Etudier ? "

Ce à quoi le premier ministre a répondu d’un hochement de tête. Nous souhaitons montrer aux membres du gouvernement que nous sommes capables de nous mobiliser jusqu’à la métropole, pour défendre les intérêts de l’île de la Réunion et de ses habitants, une île qui ne peut rester coupée indéfiniment de l’accès libre et serein à l’océan. Aujourd’hui mercredi 23 novembre 2017, la journée se clôturera par une intervention de

Nicolas Hulot ministre de l’écologie avec également une intervention d’Annick Girardin ministre de l’outre-mer. Il n’y a pas de représentants de l’île de la Réunion à cet événement, à part Monsieur Jacques de Chateauvieux, qui interviendra cet après-midi dans le cadre d’une thématique concernant l’exploitation des fonds marins (pétrole et gaz).

Nos représentants continueront aujourd’hui de faire état de la situation inacceptable que constitue la fermeture de l'océan, et en insistant sur les conséquences graves, notamment économiques, qui en résultent ! Au vu de la situation catastrophique de notre économie littorale, on comprend mieux pourquoi une fois encore l’île de la Réunion est la grande oubliée de cette édition 2017 des assises de " l’économie " de la mer.
 

Océan prévention Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !